William Shakespeare, Le songe d'une nuit d'été

Publié le par calypso

 

William-Shakespeare---Le-songe-d-une-nuit-d-ete.jpg

 

Les elfes s’éveillent quand les humains s’endorment. Comment ces deux mondes peuvent-ils alors communiquer ? Contre les lois irrationnelles des bois s’affrontent celles, anti-naturelles, de la cité d’Athènes. Hermia en est une victime. Egée, son père, veut la marier à Démétrius, lui-même convoité par Héléna. Hermia se réfugie dans la forêt, royaume des esprits et des lutins…

 

Jusqu’à ce jour, je n’avais lu qu’une seule pièce de Shakespeare, Timon d’Athènes, une tragédie qui ne m’avait pas franchement emballée. Le songe d’une nuit d’été m’a d’avantage plu et pourtant je ne suis pas extrêmement enthousiaste.

C’est une pièce assez complexe dans laquelle trois histoires se mêlent : l’histoire commence à Athènes et il est question d’amour et de pouvoir. Hermia et Lysandre s’aime, mais, comme souvent, leur bonheur est entaché par la présence de Démétrius qui désire épouser la ravissante demoiselle. Il est riche et a le père d’Hermia de son côté. Héléna, elle, est amoureuse de Démétrius qui la fuit. Les amants décident de se retrouver dans la forêt mais ils ne s’y rendront pas seuls : en effet, Héléna informe Démétrius du projet, espérant ainsi que l’homme qu’elle aime, ne pouvant que constater l’amour unissant les deux jeunes gens, prendra la résolution d’abandonner l’idée d’épouser Hermia. Pendant ce temps, Thésée et Hippolyte, reine des Amazones s’apprêtent à célébrer leurs noces et des comédiens ont été chargés de mettre en scène une pièce pour l’occasion ; celle-ci ne compte pas parmi les meilleures et les comédiens ne sont que des amateurs… Ils décident de se rendre dans la forêt pour répéter. Mais l’endroit où tous nos personnages se rendent est habité par des elfes et des fées qui connaissent, depuis quelques temps, une situation de trouble : Titania, la reine des fées, et Obéron, le roi des elfes, sont fâchés à cause de la jalousie d’Obéron qui voit d’un mauvais œil la présence d’un jeune page auprès de Titania. Aidé de Puck, son fidèle serviteur, Obéron va tenter de remettre de l’ordre dans les amours des jeunes gens présents dans la forêt en n’oubliant pas de donner une bonne leçon à Titania…

Je reconnais que, sur le coup, j’ai eu un peu de mal à bien saisir les enjeux de la pièce. Il faut reconnaître que ce n’est jamais facile de lire une pièce de théâtre. Finalement, j’ai bien aimé l’histoire mais c’est le texte qui ne m’a pas emballée plus que ça. Est-ce dû à la traduction ? Je m’attendais sans doute à autre chose et le titre m’avait fait espérer davantage de poésie. Cette poésie n’est pas complètement absente : je l’ai trouvée dans l’évocation de ce petit monde caché de la forêt. Quoi de plus poétique en effet que des elfes et des fées s’intéressant aux amours humaines, distillant de le suc d’une « pensée d’amour » sur des paupières endormies ?

Peut-être faudrait-il que je lise Roméo et Juliette pour être complètement séduite par le grand dramaturge anglais…

Vous comprendrez pourquoi j’ai lu cette pièce dans les prochains jours…

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figure-vous seulement que vous n’avez fait qu’un somme […] » (p.93)

 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Luna 13/04/2011 13:31


Le Songe d'une Nuit d'Eté, est vraiment une très belle pièce, très différente des autres de Shakespeare et c'est toujours un grand plaisir pour moi de la lire !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "Le Songe d'une Nuit d'été" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Bénédicte 22/02/2011 11:49


je lirai bien cette pièce


Luna 31/01/2011 18:51


J'aime beaucoup cet écrit, c'est vraiment très poétique...
Je ne m'en lasse pas !

Merci d'être passée sur mon blog et d'avoir laissé ta trace =)


calypso 31/01/2011 20:25



De rien Luna, je suivrai tes publications !



Tiphanie 30/01/2011 13:55


J'avoue au final être assez hermétique à Shakespeare! Que ce soit en anglais ou en français j'ai souvent du mal à comprendre. C'est leurs études à la fac qui m'ont fait apprécier (ou pas d'ailleurs
pour les pièces romaines)les pièces que j'ai lues


Irrégulière 30/01/2011 13:32


oh oui, j'adore cette pièce !


Stephie 30/01/2011 09:38


Oh oui ! Succombe avec "Roméo Et Juliette" ! Parce que Timon...


Véro. 29/01/2011 22:52


Au risque de me faire des ennemis, je ne suis pas une grande fan de Shakeaspeare...toutefois, je lirai cette pièce puisqu'elle fait partie du baby-challenge Théâtre.


Anne Sophie 29/01/2011 22:23


je n'ai jamais lu ce livre, mais j'ai adoré roméo et juliette !


Karine:) 29/01/2011 19:15


Il y a une énorme différence dans la poésie en français et en anglais chez Shakespeare. Mais n'empêche que j'aime beaucoup cette comédie, que j'ai déjà vu jouer, avec tous ses imbroglios.