Veronica Roth, Divergente, tome 1

Publié le par calypso

 

Veronica-Roth---Divergent.jpg

 

Voilà de quoi consoler les fans de la saga Hunger Games anéantis depuis la lecture du dernier tome. En effet, si Divergente est quand même différent, on ne peut s’empêcher de penser en le lisant à la très célèbre et non moins excellente saga de Suzanne Collins. Je n’ai pas d’autres comparaisons à faire car, contrairement à un grand nombre de blogueurs, je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir tous ces récits dystopiques qui ont recouvert les rayonnages des librairies ces derniers temps mais j’ai très fortement envie de rattraper mon retard tant le plaisir est, une nouvelle fois, au rendez-vous.

Beatrice Prior est notre narratrice. Elle vit dans un monde qui, depuis plusieurs dizaines d’années, est divisé en factions. En créant ces factions, les anciens ont cherché à combattre le problème majeur de leur temps, responsable des désunions et des guerres, présent au sein même de l’homme. Chaque faction a eu pour mission d’éradiquer le travers qu’elle considère comme responsable des désordres du monde. Il y a les Sincères, les Audacieux, les Erudits, les Fraternels. Beatrice est une Altruiste. Elle est née dans cette faction qui privilégie le don de soi et elle vit avec son frère et ses parents dans une harmonie qui semble parfois bien factice. Les Altruistes sont caractérisés par leur bonté et leur capacité à s’effacer derrière la cause qu’ils défendent. Chacun semble être l’ombre de lui-même mais c’est un rôle qui est accepté et approuvé par l’ensemble de la communauté. Naître dans une faction ne signifie toutefois pas y rester toute sa vie. En effet, le jour du test d’aptitudes est proche pour notre héroïne. Elle va bientôt savoir à quelle faction elle appartient et, dès le lendemain, lors de la cérémonie du choix, elle décidera laquelle sera la sienne. Rester avec sa famille ou l’abandonner… Beatrice sait qu’elle devra faire un sacrifice, quoi qu’elle choisisse. Et les choses sont parfois encore plus complexes qu’il n’y paraît…    

Divergente est un roman dont j’aimerais pouvoir ne rien vous dire si ce n’est : « Lisez-le ! » Le peu qu’on en dit est déjà trop, à mon sens. J’ai eu la chance de lire ce roman sans en connaître l’histoire et sans avoir lu une seule critique de blog. C’est un grand bonheur que de se plonger dans un livre dont on ne sait rien car chaque page amène son lot de découvertes. Mais puisqu’il faut en parler (un peu) et convaincre, voilà ce que je peux en dire… C’est sûr, sûr, sûr, Divergente va plaire à un large public ! L’auteure, Veronica Roth, a su créer un véritable univers avec ses codes et ses lois. L’idée des factions est absolument géniale et franchement convaincante. Découvrir chacune d’entre elles est un vrai plaisir, plaisir accentué d’ailleurs par l’abondance des détails qui nous sont donnés. C’est précis, très travaillé, et je pense que d’autres informations nous seront délivrées dans les prochains tomes. Divergente est un roman où ni l’action ni les rebondissements ne se font attendre. Il y a de l’amour aussi, mais ce n’est à aucun moment cucul la praline, bien au contraire ! Les personnages ne sont pas tous sympathiques mais ceux qui le sont sont extrêmement attachants. Attention, il y a de vrais méchants et le sang coule !

Une mise en garde : si vous commencez ce roman, vous ne pourrez plus le lâcher !

 

 

 

Nathan

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Chez moi, il y a un miroir. Il se trouve à l’étage sur le palier, derrière un panneau coulissant. Les règles de notre faction m’autorisent à me regarder dedans le deuxième jour de chaque trimestre, quand ma mère me coupe les cheveux.

Je m’assois sur le tabouret et elle se tient derrière moi avec les ciseaux. Mes mèches tombent par terre en formant de lourds anneaux blonds.

Quand elle a terminé, ma mère rassemble mes cheveux et en fait une torsade qu’elle noue en chignon. Son calme et sa concentration m’impressionnent. Elle a une longue pratique dans l’art de s’oublier. Je ne peux pas en dire autant. » (p.5)

 

Commenter cet article

Emilie 08/01/2012 19:36

Ce que j'ai aimé ce livre !! Une fois démarré je n'ai pas pu m'arrêter. J'avais lu pas mal de critiques très positives mais je ne pensais pas qu'il me plairait autant. J'ai vraiment hate de
connaitre la suite.

Edelwe 09/09/2011 19:26


J'ai détesté Hunger game... Je passe donc mon tour!


calypso 10/09/2011 09:11



Oh ! A ce point ?!



Julia 01/09/2011 17:21


Vu le début de ton billet, je me suis permise de ne pas en lire la fin, histoire de garder le suspense!!! hihihi ^^


calypso 01/09/2011 19:54



Contente de voir qu'il te tente !



Jeneen 27/08/2011 16:13


chouette billet, je note bien sur ! L'idée de factions que tu décris est sympa.


calypso 27/08/2011 20:37



Oui, très bien exploitée en plus !



Luna 27/08/2011 08:33


Je note !
Déjà que le résumé me tente bien, si en plus c'est du même genre que Hungers Games... je devrais beaucoup apprécier !

Bon week-end !


calypso 27/08/2011 20:38



Oui, c'est le même genre même si, pour le moment, ma préférence va à Hunger games !



Adalana 27/08/2011 02:44


Un de mes coups de cœur de cette année :)


calypso 27/08/2011 20:38



Pour moi également !



MyaRosa 26/08/2011 19:37


Olala, je meurs d'envie de le lire celui-ci. Je vais attendre sagement la sortie car j'ai des tonnes de livres à lire mais le jour J, je me jette dessus ! :D


calypso 26/08/2011 19:41



Oui, il vaut mieux attendre de toute façon car c'est souvent long d'attendre entre deux tomes.



Stephie 26/08/2011 09:16


Décidément, tout le monde l'a reçu. Il est sur ma PAL mais je vais encore attendre un peu pour le lire vu qu'il ne sort qu'en octobre. Bonne dernière semaine de vacances, miss


calypso 26/08/2011 19:43



Merci Stephie ! Et bon courage par avance...



Anne Sophie 25/08/2011 18:28


rholala, qu'il est bien ce livre !!!!


calypso 26/08/2011 19:44



N'est-ce pas ?!



Iluze 25/08/2011 09:11


C'est de la bombe semble-t-il ! Je découvre tout juste les dystopies et j'adore :).


calypso 25/08/2011 11:12



De mon côté, j'attends que certains titres sortent en poche.



Noukette 24/08/2011 23:14


C'est un procédé souvent utilisé en littérature jeunesse ces derniers temps mais le tout a quand même l'air très convaincant ! Je note !


calypso 25/08/2011 08:53



Effectivement et ça fonctionne !



Lystig 24/08/2011 21:51


c'est très tentant !


calypso 25/08/2011 08:53



Laisse-toi tenter ! ;)



Karine:) 24/08/2011 20:47


Je ne savais rien non plus et j'ai aussi beaucoup aimé! Je ne sais pas quand mon billet va paraître, par contre... genre... un jour!


calypso 25/08/2011 08:54



Je l'ai fini il y a plus d'un mois... Tout est possible ! :)