Roddy Doyle, Paddy Clarke ha ha ha

Publié le par calypso

Roddy Doyle - Paddy Clarke ha ha ha

 

Dublin à la fin des années 60. Paddy Clarke est un garnement de dix ans à l'imagination débordante qui n'adore rien tant que de jouer des tours pendables à ceux qui l'entourent. Il rêve de devenir missionnaire, adore les Indiens, résiste aux coups durs mais a le cœur fendu quand ses parents se disputent. Ses ruses de Sioux n'empêcheront pas son père de quitter le foyer conjugal. Cruauté enfantine oblige, ses copains d'école se mettent à le boycotter : « Ha Ha Ha ».

 

 

Je suis un peu honteuse car je ne connaissais pas du tout Roddy Doyle qui a l’air d’être un grand écrivain irlandais. Quand Blog-o-Book a proposé un partenariat avec les Editions Robert Laffont pour découvrir Paddy Clarke ha ha ha (qu’ils en soient d’ailleurs remerciés), j’ai été très tentée d’une part par la découverte de cet auteur, d’autre part par l’histoire annoncée en quatrième de couverture. Mais ce serait mentir que de dire que j’ai apprécié ce roman pourtant bien écrit et qui m’a valu quelques sourires. Je me suis en effet vite lassée des aventures du jeune Paddy Clarke et de la narration à la première personne. Le roman est en outre assez long (400 pages) et très répétitif : les bêtises se suivent et alternent avec des moments plus intimes, au sein de la famille en crise du jeune irlandais. Cette intrusion dans le foyer des Clarke apporte une épaisseur au roman mais n’a toutefois pas suffi à me convaincre.

 


 

bobpart.jpg



 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Pourquoi papa n’aime-t-il pas maman ? Elle, elle l’aimait bien : c’était lui qui ne l’aimait pas. Qu’est-ce qui ne collait pas chez maman ?

Rien. Elle était mignonne, même si, dans ce domaine, on n’est jamais sûr de rien. Elle préparait de délicieux diners. La maison était propre, le gazon coupé et bien entretenu, en laissant les marguerites pour faire plaisir à Catherine. Maman ne hurlait pas comme d’autres mamans. Elle ne mettait pas de pantalons mous. Elle n’était pas grosse. Elle ne se mettait jamais longtemps en colère. J’avais réfléchi : c’était la meilleure maman du pays. Vraiment. Je n’arrivais pas simplement à cette conclusion parce que c’était la mienne, mais parce que c’était bien elle la meilleure. »

 

Commenter cet article

Jennifer 15/04/2010 20:26


Je viens de publier ma critique de ce roman, c'est avec intérêt que je suis donc venue te lire!! Je dois dire que je te rejoins sur ton commentaire, bien que je sois plus négative que toi !! Ce
roman, je n'ai pas pu le finir tellement je me suis ennuyée, comme je l'explique dans ma chronique... Un peu dommage, car j'aime réellement l'Irlande et je m'attendais à une oeuvre d'un tout autre
style ! A bientôt de te lire ;)


calypso 15/04/2010 21:04



J'ai quand même eu du mal à aller au bout mais jai tenu bon ! Je vais lire ta critique !



Constance 17/03/2010 16:15


Quel dommage, en lisant le début de ton billet je m'imaginais un petit Nicolas irlandais...


calypso 17/03/2010 17:39


Pas vraiment...


Géraldine 16/03/2010 20:59


Pas de honte à avoir, je ne connais pas non plus cet auteur. Et ton billet ne m'encourage pas à le découvrir par ce livre là en tout cas !


Bénédicte 12/03/2010 09:21


je ne connais pas non plus cet auteur et ta note ne me donne pas envie de le lire je passe donc


Marie L. 11/03/2010 19:36


Bon, ben, je passe mon tour!
Bien que la 4ème de couv soit alléchante...


Tulisquoi 11/03/2010 15:40


;) merci pour le rappel. c'est vrai que je fais pareil. on ne va pas non plus mettre un extrait qui n'est pas intéressant ;)


calypso 11/03/2010 17:24


Voilà ! Du coup, je mets parfois un joli extrait alors que le roman m'a laissée complètement indifférente.


Tulisquoi 11/03/2010 14:32


si ça peut te faire sentir moins honteuse, je ne connaissais pas non plus cet auteur. en tout cas, l'extrait que tu as mis me donne bien envie de le lire, même si ça note me calme un peu...


calypso 11/03/2010 15:38


Attention toutefois, j'ai tendance à sélectionner des extraits qui m'ont plu, mais ils ne reflètent pas forcément bien l'oeuvre... Celui-ci est situé vers la fin du roman, lorsque l'histoire
familiale prend plus de place.


Canel 11/03/2010 11:37


Je partage ton avis : les bonnes trouvailles (parfois dangereuses) de la bande de copains amusent au début, mais on tourne vite en rond... et que de longueurs sur le foot, les jeux de westerns,
etc. Par contre l'aspect "crise familiale" prend de l'importance à mesure que le livre avance et redonne de l'intérêt vers la fin, car la douleur de Paddy est très émouvante et ses sentiments me
semblent bien cernés... J'ai aimé aussi ce qu'il décrit sur sa relation avec son frère plus jeune...
Suis donc mitigée aussi. Style assez imbuvable, je trouve, trop dense... Cf. mon avis le 10/03.


calypso 11/03/2010 13:30


Oui, je suis d'accord en ce qui concerne la relation entretenue avec son frère.


Mango 11/03/2010 07:03


Dommage! Le résumé me semblait alléchant, mais j'ai souvent aussi cette réaction finale d'ennui quand c'est un jeune enfant qui raconte l'histoire de sa famille, sauf exception, bien sûr, comme "Ce
que savait Maisie" de Henry James!


calypso 11/03/2010 09:24


Les derniers romans que j'ai lus dont l'histoire est racontée par un enfant m'ont vite lassée...
Je ne connais pas le Henry James que tu cites. Je n'ai d'ailleurs jamais lu Henri James. Encore un auteur à ajouter à ma LAL !


Anneso 10/03/2010 21:57


tu n'as donc pas été convaincue...
et si ca peut te rassurer, je ne connais pas cet auteur non plus ;)


calypso 11/03/2010 09:22


Non, pas convaincue !


Neph 10/03/2010 21:18


Oh, c'est dommage ! J'étais arrivée trop tard pour ce partenariat, mais je ne suis pas sûre de devoir avoir beaucoup de regrets en lisant ton article !


calypso 11/03/2010 09:17


C'est sans doute une question de goût !


lasardine (la ronde des post-it) 10/03/2010 20:43


de cet auteur je n'ai lu que The commitments (j'ai connu le film bien avant, c'est un de mes incontournables!) et j'ai les deux suite dans ma PAL... j'hésitais justement pour celui là et du coup...
ben j'hésite toujours mdr!!!


calypso 11/03/2010 09:25


Les avis des autres blogueuses ne devraient pas tarder à faire leur apparition !


L'Ogresse 10/03/2010 20:42


Roddy Doyle est un auteur qui me tente depuis un moment. Il a un succes fou au Royaume Uni. Merci de ce billet, ce roman ne t'a pas convaincue, j'en lirai donc un autre.


calypso 11/03/2010 09:25



Les autres avis seront peut-être plus enthousiastes.