Rachel Corenblit, Ceux qui n'aiment pas lire

Publié le par calypso

 

Rachel-Corenblit---Ceux-qui-n-aiment-pas-lire.jpg

 

Si ta mère raconte partout que tu détestes lire. Si elle t'oblige à aller toutes les semaines à la bibliothèque. Si aucun livre ne t'intéresse, même pas les romans d'aventure ou ceux qui parlent d'amour, rejoins le « Club de ceux qui n'aiment pas lire ». Lis ce livre...

 

Samuel a un problème. Enfin, sa mère pense qu'il a un problème. Imaginez un peu un enfant... qui n'aime pas lire ! Pire : il est « l'ennemi public numéro 1 des livres ». Alors, sa mère cherche des solutions, demande chaque année des conseils au maître ou à la maîtresse, lui achète de nombreux livres, l'emmène tous les mercredis à la bibliothèque. Mais rien n'y fait. Un jour, alors qu'il est assis à côté d'une pile de livres qu'une bibliothécaire a sélectionnés pour lui, il fait la rencontre des jumelles Morgane et Viviane. Comme lui, les deux fillettes détestent la lecture. Ensemble, ils fondent « le club de ceux qui n'aiment pas lire ». La guerre est alors officiellement déclarée.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce petit livre qui m'intriguait depuis un moment. En fait, je ne comprends pas bien quelle est la cible : les enfants piètres lecteurs ? les enfants qui aiment lire ? les parents ? Ensuite, l'histoire n'est pas déplaisante mais très simpliste et la fin un peu clichée. Qu'apprend-on de ces enfants qui n'aiment pas lire ? Rien. Comment les faire aimer la lecture ? Vaste question dont on n'obtient pas la réponse. Je ne parviens pas à définir l'intérêt de ce court récit et cela me chagrine.

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Un enfant qui n'aime pas lire, c'est comme un crocodile sans dents. On a pitié pour lui. » (p.14)

 

« La lecture, c'est comme la confiture. Faut laisser les enfants s'y coller comme des mouches. » (p.16)

 

 

Commenter cet article