Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens, Le guide du toujours jeune père

Publié le par calypso

 

P Antilogus et JL Festjens - Le guide du toujours jeune pè

 

Ça devait arriver : votre enfant est devenu un adolescent. Et même, un ado lassant. Autant dire un être confus, pénible et d'une taille gigantesque. Avouons-le, ami, vous êtes débordé. Inopérant. Semblable au vieil éléphant qui maugrée dans la savane, à l'écart du troupeau. Chaque jour, mille questions angoissantes vous assaillent.

• Comment lui faire ranger sa chambre ?

• Comment la convaincre de ne pas sortir avec Kevin, le gothique sataniste ?

• Serait-il bien raisonnable de lui laisser l'appart' pour une « teuf d'enfer » ?

• Comment s'habiller pour aller le récupérer au commissariat ?

• Existe-t-il un site internet où l'on pourrait acheter le bac ?

• Comment faire retomber sur madame les pires moments de la crise d'adolescence ?

N'ayez plus peur : Antilogus et Festjens sont de retour, leurs malles bourrées de bons conseils, de judicieuses suggestions et d'idées révolutionnaires.

Fini de rire, les jeunes ! Le règne de fado s'achève.

 

Ce dernier billet de l’année sera consacré à une lecture « détente ». N’espérez pas trouver dans ce Guide du toujours jeune père les recettes-miracle qui vous permettraient de comprendre cet individu qui partage votre vie et qui vous est si étranger, j’ai nommé : l’adolescent. C’est avec humour que Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens ont décidé de traiter le sujet. Et c’est réussi, en partie du moins ! Il y a dans ce livre des passages extrêmement drôles, souvent proches de la réalité, mais parfois très caricaturaux. Il y en a d’autres qui sont très décevants, notamment les interventions de Lionel Choupard, distingué membre de l’Apap (Amicale des programmes d’aide paternelle), qui ne m’ont même pas permis d’esquisser un sourire… Globalement, c’est un texte agréable à lire, mais, à mon avis, il ne faut pas lire trop de pages à la fois. Un peu lassant, je dois dire.

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Les complexes des teen-agers

Le complexe d’Œdipe : l’idée de base est de tuer son père et d’épouser sa mère. Ou le contraire. C’est idiot.

Le complexe Skywalker : l’idée de base reste de tuer son père, mais avec un sabre laser. C’est n’importe quoi. Méfiez-vous tout de même. » (p.62)

 

« Mission sacrée numéro 1 : aider votre ado à faire ses devoirs

Or, ainsi que nous l’avons vu plus haut, un simple coup d’œil au livre de cours ouvert sur la table de travail (ha, ha !) de votre rejeton ne vous a laissé aucun doute, c’est du chinois. Comment l’aider à faire ses devoirs, si vous n’en comprenez pas un traître mot ? Pas grave, nous sommes là. D’abord, quittez cet air affolé. Tout en lisant l’énoncé du problème de maths, adoptez une moue amusée. De temps à autres, pouffez. Puis levez les yeux au ciel en lui rendant le bouquin et dites : « Vous en êtes encore là, en Terminale ES ? Eh ben, mon vieux… Bon, pour la cladistique, il faut que tu trouves la récurrence arithmétique de terme 1 et de raison 2. Ou alors, plus simple, tu calcules le coefficient fondamental. Je ne vais pas faire tout ton devoir à ta place, non plus… Allez, je te laisse, mon grand ! » Et puis tirez-vous. » (p.178)

 

 

Publié dans Autres

Commenter cet article

100choses 31/12/2010 21:59


Ca a l'air rigolo, et les extraits m'ont bien fait sourire, mais ça n'est pas un livre que j'achèterai pour autant.


calypso 01/01/2011 09:23



Oui, voilà. Je ne l'aurais pas acheté non plus.