Patrick Cauvin, Jardin fatal

Publié le par calypso

 

Patrick Cauvin - Jardin fatal

 

Biologiste dans les laboratoires français de la multinationale Rexmond, Alan vit paisiblement entre sa femme Hélène, leur petit garçon et le chat. Le couple s'est pris d'amitié pour Antoine, jeune chercheur fantasque et inspiré, persuadé d'avoir fait une découverte révolutionnaire : le moyen de rendre les végétaux autonomes et sans racines... Amusé et intrigué, Alan accepte d'expérimenter sur un rosier installé chez lui le procédé mis au point par son collègue. Il ne sait pas encore qu'il vient de faire un premier pas vers le cauchemar. De cette expérience anodine, presque une blague d'étudiant, va surgir un danger terrifiant susceptible de bouleverser les conditions de la vie sur toute la planète. Surtout lorsqu'un lobby militaire et industriel sans scrupule croit avoir trouvé l'arme absolue... Dans ce suspense au parfum mortel, l'auteur du Sang des roses explore, aux limites du fantastique, les secrets d'un monde vénéneux.

 

J’ai achevé ce roman il y a maintenant quelques jours, ravie d’avoir enfin pu lire une œuvre de Patrick Cauvin. Je m’interroge désormais sur ses autres romans : a-t-il un genre de prédilection ? En parcourant plusieurs 4èmes de couverture, j’ai plutôt constaté un certain éclectisme. L’histoire de E=mc² mon amour, que j’ai envie de lire depuis un moment, me semble en effet assez éloignée de l’univers de Jardin fatal.

Ce qui est sûr, c’est que Patrick Cauvin semble avoir beaucoup d’imagination… trop peut-être ? Si j’ai bien accroché à ce roman, je n’ai pu m’empêcher d’imaginer qu’il pourrait avoir moins de succès auprès d’autres lecteurs : une histoire à dormir debout, complètement surréaliste… « L’attaque du rosier tueur » (ainsi pourrait-on renommer l’œuvre) risque en effet de ne pas convaincre tout le monde. Mais, une fois n’est pas coutume, j’ai fait fi du côté improbable de l’histoire (ce n’est vraiment pas quelque chose qui me dérange dans un roman qui, rappelons-le, est là pour nous présenter une fiction). Patrick Cauvin a une écriture très agréable à lire et, même si ce n’est pas le but premier de ce roman, il a su me faire sourire à plusieurs reprises (ses autres oeuvres sont-elles également teintées d'humour ?). Dans ce roman, nous suivons Alan Falken qui, comme l’auteur, n’est pas dénué d’humour : nous assistons, à travers ses yeux, à l’évolution d’une expérimentation faite par un de ses collègues et ami, Antoine. Des humains, animaux et végétaux, seuls les derniers sont condamnés à rester liés à leur matrice. Pourquoi ? Qu’arriverait-il si ceux-ci devenaient autonomes ? Les recherches d’Antoine l’ont mené à rendre les végétaux autonomes. Quand des oiseaux meurent étrangement sous les fenêtres de la famille Falken et que le petit Max-Max est mystérieusement attaqué en pleine nuit, Alan comprend que quelque chose de grave est en train de se produire…

Alliant habilement science-fiction et théorie du complot, Jardin fatal saura séduire les moins terre-à-terre d’entre vous et vous faire passer un bon moment, comme cela a été le cas pour moi.

   

Les avis de Patie Bulère, Liliane, Xiane...

 

   

bobpart.jpg

 

 

Le Livre de poche-copie-1

 

 L’œuvre en quelques mots…

 

« La conclusion s’impose : « fenêtres fermées » égale pas de cadavre le lendemain matin. En termes plus précis, la cause de ces morts réside à l’intérieur de la maison. A partir de cette constatation, il est évident que le suspect n°1 devient Olibrius.

Et si le chat cachait son jeu ? Sans aller chercher un machiavélisme exceptionnel dans le crâne de ce félin doté d’un insurmontable crétinisme, on pouvait penser que, l’instinct devenant plus fort, il était arrivé à dépasser sa peur de la gent ailée pour en trucider quelques spécimens et les déposer en offrande à ses maîtres sur le rebord de la fenêtre.

Ce chat est idiot. Nous le savons tous, même Max-Max s’en est aperçu. Idiot et peureux, avec une préférence pour les vestes de tweed auxquelles il peut rester accroché des heures sans bouger, qu’il y ait quelqu’un dedans ou qu’elles soient suspendues dans le placard.

Ce soir, malgré la douceur de la température, je vérifierai la fermeture des fenêtres, et nous verrons bien si je suis digne d’appartenir à la lignée des grands détectives, anglo-saxons et autres. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Erato 01/06/2010 17:27


De Patrick Cauvin, je ne connais que "E=MC² mon amour" et "Pythagore je t'adore". J'avais bien aimé à l'époque (15/16ans). Ce livre a l'air bien sympathique. Je vais le noter !


pimprenelle 30/05/2010 11:06


Je n'ai jamais lu cet auteur, et je ne pense pas que je commencerai avec ce livre... Je crois bien que je n'accrocherais pas ...


calypso 30/05/2010 13:44



C'est possible ! D'autres ont l'air de remporter un franc succès !



deparlà 28/05/2010 09:42


Patrick Cauvin, ah la la, souvenirs souvenirs.
et ça remonte à ma prime adolescence, loin donc.
j'ai lu E=mc2 mon amour puis l'amour aveugle, et d'autres je pense mais je ne me souviens plus très bien.
il a aussi écrit sous un pseudo "Claude Klotz", ou alors le pseudo c'est Cauvin ? enfin, il en a encore d'autres je crois bien mais que je ne connais pas.


calypso 28/05/2010 19:44



Je vois que vous êtes plusieurs à l'avoir lu jeune.


Merci de ta visite !



Alex-Mot-à-Mots 27/05/2010 19:52


Ce n'est pas lui qui a écrit "E=mc2 mon amour" ?!


calypso 27/05/2010 20:13



Si !



Véro. 26/05/2010 20:09


Je ne suis pas trop tentée pour cette fois.


Géraldine 26/05/2010 17:17


Dans ses thrillers, j'ai adoré le sang des roses. Par contre, je n'ai pas aimé "la reine du monde".


calypso 26/05/2010 17:24



Je note ;)



lasardine (la ronde des post-it) 26/05/2010 14:45


il y en a un qui m'a particulièrement plus, c'est "Venge-moi"...
je n'avais lu que "E=MC²" quand j'étais plus jeune, et puis la suite, plus récemment, "Pythagore, je t'adore", que j'ai moins apprécié...
"Venge-moi" est totalement différent!!


calypso 26/05/2010 17:13



Merci lasardine !



irrégulière 26/05/2010 14:19


Je l'ai lu quand j'étais en 5ème donc il n'est pas sûr que j'aurais la même opinion aujourd'hui, mais j'avais adoré !


irrégulière 26/05/2010 13:40


Effectivement, ça a l'air complètement différent de E=Mc2 et de celui que j'ai noté l'autre jour !


calypso 26/05/2010 14:04



As-tu aimé E=Mc2 ?



LN 26/05/2010 11:43


De Patrick Cauvin, je ne connais que "E=mc² mon amour", je l'ai lu pour la première fois quand j'avais 11 ans ( l'âge des personnages) et il m'a tellement plu que je l'ai relu 2 ans plus tard. Mais
je ne sais pas si je garderais toujours un tel enthousiasme si je le relisais maintenant;


calypso 26/05/2010 14:10



Tu me donnes envie en tout cas !



lasardine (la ronde des post-it) 25/05/2010 22:03


j'aime beaucoup Cauvin, mais je suis encore loin d'en avoir fait le tour... peut être celui ci sera t'il le prochain ^^


calypso 26/05/2010 14:15



C'est un auteur que je n'ai pas souvent vu sur la blogosphère...



Lilibook 25/05/2010 21:23


Je dois avouer que je n'ai jamais lu cet auteur...


calypso 26/05/2010 14:16



Je l'ai lu grâce au partenariat !



valérie 25/05/2010 19:13


Tu me fais un peu peur car je vais découvrir cet auteur pour la première fois grâce à BOB avec Une seconde chance. Et le côté tiré par les cheveux a tendance à me rebuter.


calypso 26/05/2010 14:18



Oui, mais comme il a l'air d'écrire des romans très variés...



zarline 25/05/2010 12:50


Ma lecture de E=mc2 mon amour date de plusieurs années mais j'ai un souvenir assez mitigé en raison d'un rythme un peu inégal et d'une histoire un peu invraissemblabe. Je serais curieuse de
connaître ton avis sur ce livre. Pour ma part, j'attends encore un peu avant de retenter l'expérience avec Cauvin même si je trouve vraiment intéressant les contextes totalement différents de ses
livres.


calypso 26/05/2010 14:33



Merci pour ton avis !



Anne Sophie 25/05/2010 12:40


le thème ne m'inspire pas trop...


calypso 26/05/2010 14:26



Je peux le comprendre...



kalistina 24/05/2010 22:47


Je n'ai pas lu celui-ci, mais je trouve que Cauvin a toujours une plume agréable et, oui, teintée d'humour!


calypso 26/05/2010 14:27



J'ai vraiment apprécié cet humour en tout cas.



Géraldine 24/05/2010 22:03


J'adore cet auteur, qui est effectivement assez eclectique. Je ne connaissais pas ce titre. Je note !


calypso 26/05/2010 14:26



Quel roman t'a marquée particulièrement ?