Isabelle Sojfer, Loin de chez moi

Publié le par calypso

Isabelle Sojfer - Loin de chez moi

 

Des vacances en famille où le malaise s'invite.

 

Une escapade en couple teintée de désamour.

Un séminaire professionnel vaguement menaçant.

Un tango argentin qui ne trouve jamais sa conclusion sensuelle...

Loin de chez elle, la narratrice de ces vingt nouvelles éprouve l'étrangeté de l'autre autant que l'isolement intime. Et en tire une chronique doucement cruelle.

 

Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin, mais je ne suis pas là pour faire une déclaration d’amour… bien au contraire.

BOB a proposé il y a quelques semaines de faire découvrir à cinq blogolecteurs Loin de chez moi, un recueil de nouvelles d’Isabelle Sojfer. Je remercie dès à présent la team de BOB ainsi que l’éditeur, Les Petits matins, pour cette découverte.

 

Malheureusement, je suis passée complètement à côté et je n’ai tout simplement pas compris le propos, l’intérêt, le pourquoi et le comment, bref je n’ai pas compris où l’auteure voulait en venir.

Ce n’est pas un problème de genre car j’aime lire des nouvelles. Nouvelles à chute, nouvelles-instants de vie… peu importe.
Autant un roman peut être long à démarrer, autant une nouvelle doit séduire le lecteur très rapidement. Bien sûr, il est difficile d’être séduit par toutes les nouvelles d’un recueil. Mais quand, sur 20 nouvelles, aucune ne vous a plu/convaincu, il y a quelque chose qui cloche !

Les nouvelles de Loin de chez moi  présentent ce que j’appellerai des « instants volés » dans la vie de personnages assez différents, mais finalement peu identifiables : ils ne marquent pas les esprits et j’aurais d’ailleurs bien du mal à les évoquer. Les nouvelles n’ont pas de fin, elles n’aboutissent à rien. C’est comme si une fenêtre avait été ouverte puis refermée avant le moment fatidique, ce qui fait que les événements racontés m’ont paru réellement inintéressants. Il y a parfois des détails assez insignifiants qui prennent des proportions grotesques. Ainsi, dans la première nouvelle, « Le bungalow », le personnage principal pose son regard à plusieurs reprises sur un insecte écrasé au mur. Je me suis demandé pendant ma lecture quel en était l’intérêt, pour apprendre à la fin qu’il s’agissait en réalité d’un bout de papier peint décollé. J’ai trouvé ça ridicule. Mais attention, je reconnais aussi que c’est peut-être un problème de compréhension personnelle. De même l’obsession du papier peint (un motif cher à l’auteure ?) revient dans « Le château », mais là non plus je n’ai pas compris l’importance accordée à un tel détail. Justement, des détails, il y en a. Les éléments (paysage, décor, repas…) sont disséqués dans une écriture très elliptique qui, au bout de quelques pages (et il y en a 220) devient insupportable. Des listes, voilà ce que nous trouvons dans les nouvelles (voir l’extrait ci-dessous). Le style, résolument moderne et libéré n’a donc pas su me convaincre. Morceau (sans mauvais jeu de mots) choisi : « Page de publicité dans le journal local. En promo cette semaine, des saucisses rouges et molles, photographiées en tas comme des pénis hors d’usage. » Et puis surtout, aucune émotion ressentie à la lecture de ces nouvelles : je n'ai pas ri, je n'ai pas été émue. Elles m’ont laissée complètement indifférente, tout en me transmettant un profond sentiment d’ennui.
« Le temps se lève enfin. Enfin, ça se lève ! dit-on pour meubler les silences. » Meubler les silences, remplir du vide, c’est le sentiment qu'il me reste après avoir refermé ce livre.

 

Je partage donc l'avis de Diddy, ainsi que celui de Canel mais Pascale, malgré quelques bémols, a aimé l'originalité de cette lecture.

  

bobpart.jpg



L’œuvre en quelques mots…

 

« Soirée de gala à l’école de danse. Robes à panier, à strass, jupes à franges, paillettes, plumes de cygne, chaussures à brides et à talons aiguilles. Les hommes portent smoking et nœud papillon.  Des dizaines de mises en pli sur des cheveux teints, chignons savants, boucles d’oreille, bijoux ; du beau monde plus tout jeune, et même quelques châteaux branlants, cuir chevelu apparent sous la teinture. Démonstrations, les robes virevoltent ; applaudissements. »

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 05/03/2010 18:16


Vu que je n'aime déjà pas les nouvelles, je passe mon tour !


calypso 05/03/2010 19:48


Tu fais bien pour le coup !


Choco 21/02/2010 23:51


C'est donc ce fameux livre et les réactions de l'éditeur qui ont fait réagir BOB...


calypso 22/02/2010 09:23


Exactement ! BOB a été super sur ce coup !


Canel 20/02/2010 08:32


Bob m'a répondu (comm' + mail rassurants). On fait bien ce qu'on nous demande de faire, il n'y a pas méprise : dire ce qu'on pense du livre pas encenser un truc sous prétexte qu'il se vend de
manière confidentielle...


calypso 20/02/2010 09:06


Parfait !


Canel 19/02/2010 22:36


Y a du nouveau chez Canel : l'auteur n'a pas apprécié mes propos. Ca commence à bien faire : on n'est pas là pour faire de la pub mensongère mais pour dire ce qu'on pense. Bob est alerté.


calypso 19/02/2010 23:08


C'est pas vrai ?! Je rêve ! Je crois que certains (éditeurs et auteurs) n'ont pas compris le principe !!!


Edit : je viens de lire ta réponse Canel, elle est très bien formulée et tu exprimes tout ce qui m'est passé par la tête en lisant le message de
l'auteur.


Marie 16/02/2010 13:12


Bon, ben je ne vais pas m'attarder sur ce titre alors !!!


Lilibook 16/02/2010 11:21


Ah ce n'est pas un livre qui m'attirerait...


calypso 16/02/2010 17:45


Tu m'étonnes...


Pickwick 15/02/2010 17:57


A moins que je ne sois passé à coté, je n'ai vu aucun avis positif sur cet ouvrage sur d'autres blogs, bien au contraire ! Ton billet est lui aussi très clair sur les raisons pour lesquels ce livre
semble etre passé totalement à coté. Je passe donc mon chemin !


calypso 15/02/2010 20:19


Tu fais bien, et en plus ça fait du bien à toutes les PAL ce genre de billet :)


Gio 15/02/2010 13:20


Bon, du coup, je pense que je ne le lirai pas... les extraits ne me tentent pas !


evertkhorus 14/02/2010 21:39


Merci Calypso, je vais faire un petit billet sur mon blog pour le signaler et m'en rappelez ;) !


calypso 15/02/2010 09:31


C'est sympa de te joindre à nous ;)


evertkhorus 14/02/2010 20:20


Ah je passe mon chemin aussi alors...
Par contre je suis intéressée pour la lecture commune pour Harper Lee. Vous prévoyez en avance dis-donc! Donc pour l'instant ça me va! Faut que je me force à ne pas le lire pour l'instant!


calypso 14/02/2010 21:22


En effet, on prévoit longtemps à l'avance, mais c'est mieux comme ça ! Je suis sûre que tu trouveras de quoi lire avant ;)


La plume et la page 14/02/2010 19:15


J'aime les nouvelles. Je me demande si l'année prochaine je ne vais pas lancer un "Challenge nouvelles". C'est vraiment un genre un part et j'adore!


calypso 14/02/2010 19:18


Oui, ça peut être sympa !


Anneso 14/02/2010 14:08


entre ton avis et celui de Diddy, je passe mon tour :)


calypso 14/02/2010 14:59



On est plutôt convaincantes, alors :)



pascale 14/02/2010 13:48


c'est regretable effectivement qu'on s'attaque aux blogueurs qui ne font qu'exposer leur ressenti, je n'ai pas trouvé les propos de canel déplacés, on a cité mon avis positif, il l'est pas tout à
fait non plus, j'ai quand même dit que certaines nouvelles ne m'avaient pas séduites, où je n'avais pas trouvé intérêt... et bien on dirait que certains sans doute se sentent blessés par nos
propos. je vais aller lire l'autre maintenant pour voir ce qu'il en est...
je trouve aussi que ton billet est correct puisque tu justifie ton point de vue par des exemples concrets. Tu dis même que tu es sans doute passé à côté ...ça nous arrive à tous, de ne pas être
séduits par une lecture pour maintes raisons parfois simplement parce qu'on était pas en condition favorable pour apprécier un genre de lecture particulière.

Le respect va aussi vers ceux des blogueurs qui prennent de leur temps pour rédiger des billets bien même si nous ne sommes pas des critiques littéraires, nous faisons à notre niveau et sincèrement
pour une grande majorité d'entre nous.


calypso 14/02/2010 14:56


"et bien on dirait que certains sans doute se sentent blessés par nos propos" : en effet, et ce n'est pas la première fois que des reproches sont adressés à des
bloggeuses en commentaire, et c'est bien regrettable. Maintenant, que cela peine l'auteur, l'éditeur, je peux le comprendre, mais dans ce cas-là il ne faut pas proposer de partenariats.
Merci de me dire que mon billet est correct, parce que, même si certaines fois je suis plus virulente que d'autres, j'essaie toujours d'y mettre la forme.
Nous sommes d'accord à tout point du vue :)


Canel 14/02/2010 13:18


Oui, alors, c'est vraiment trop injuste : "on" ne s'en est pris qu'à moi ;-) ! mais patience, les filles, votre tour viendra peut-être qd Bob diffusera les liens !? :-D


calypso 14/02/2010 13:27


Sans doute Canel, attendons de voir ;)


pascale 14/02/2010 13:07


Il est vrai que ce recueil est particulier, et je dois dire que j'aime assez l'originalité voilà en quoi je l'ai apprécié. Tout ce qui peut bousculer une lecture qui nous interroge me semble à mon
avis des points positifs, même si hélas on n'aime moins ce côté qui dérange ou qui nous déplait. Donc il me semble lorsqu'on donne son avis, on devrait s'efforcer de prendre en compte tous les
aspects de la lecture et non pas uniquement : notre goût personnel en lecture, mais aussi tous nos émotions, nos intérêts, nos interrogations, l'écriture, l'histoire, l'originalité ...bref, un tout
mais aussi des points bien précis...pour résumé je dirais que je n'ai pas été emballée complètement, mais en vu de ce que je viens d'exposer : oui il y a du bon dans ce recueil à mon humble avis...
et du moment que je suis allée au bout, c'est qu'il y avait matière à me retenir et à dire que l'auteur a su m'interroger et me surprendre, susciter ma curiosité...
il est vrai aussi que chacun a ses propres attentes lors d'une lecture, au-delà du plaisir simple et basique, j'y ajoute une foule de sensations et d'intérêts ...

chacun est en droit d'aimer ou pas, du moment qu'il est enmesure de le justifier sans pour autant entasser l'auteur, je n'ai pas été voir le com dont il est question...

il est heureux aussi que certais aiment et d'autres non, sinon les critiques n'auraient pas de raison d'être, que chacun expose son ressenti sincèrement et honnêtement mais de façon "diplomatique"
sans prendre des pincettes,mais un minimum de respect envers le travail de l'auteur.


calypso 14/02/2010 13:36


J'aime aussi l'originalité, mais ce n'est pas toujours le cas. Je pars du principe que la lecture doit être un plaisir : si je ne ressens pas de plaisir ou que le
livre ne me fait ressentir aucune émotion, c'est pour moi un échec. J'essaie toujours dans mes billets de nuancer mes propos, de trouver un petit quelque chose qui rattrape le reste (j'aurais pu
parler ici de la manière dont les nouvelles sont séparées et des photos en noir et blanc qui sont à l'intérieur du recueil mais ça n'aurait pas suffi à me faire dire "j'ai aimé"). Je n'écris pas
pour un magazine littéraire mais sur un blog qui est personnel donc je ne vois pas bien ce qu'il y a de mal à envisager les oeuvres lues en fonction de mes goûts personnels. Je ne dis pas que
l'oeuvre ne plaira à personne, mais je ne me sens pas obligée d'écrire qu'elle plaira à ceux qui aiment tel style ou tel sujet...


Diddy 14/02/2010 12:39


Oui, tu as raison!


Diddy 14/02/2010 12:03


Oui, je suis d'accord avec toi .. C'est dommage!
Là où je suis étonnée c'est que moi, je n'ai rien reçu de ce genre et je trouve pourtant que Canel a été plus sympa que moi. Mais ce genre de chose ne sert pas l'auteure, loin de là!


calypso 14/02/2010 12:23



Ne cherchons pas à comprendre !



pimprenelle 14/02/2010 12:02


Il ne me tentait déjà pas, alors après avoir lu ton billet, je passe mon chemin sans remords!


calypso 14/02/2010 12:03


Et comme je sais que tu es plutôt méfiante vis-à-vis des nouvelles, je n'insisterai pas !


Diddy 14/02/2010 11:52


Je vois que tu n'as pas été plus gentille que moi!
JE constate que sur 5 lectrices, 3 n'ont pas du tout apprécié cette lecture....


calypso 14/02/2010 11:57



En effet Diddy !
Quand on n'aime pas, il ne faut pas hésiter à le dire. Je viens de lire sur le blog de Canel un reproche adressé en commentaire par une internaute, ça a le don de m'énerver ! Les éditeurs savent
très bien à quoi il s'engagent et, que je sache, on défend correctement notre point de vue et on argumente en donnant des extraits. On ne va pas faire semblant d'apprécier une oeuvre, un style,
une histoire.