Harper Lee, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Publié le par calypso

 

Harper Lee - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays. C'est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

 

Comme il est agréable de lire de beaux livres, si bien écrits et si touchants… Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur fait incontestablement partie de ces livres qui vous embarquent, immédiatement. Au fil des 400 et quelques pages qui composent le roman de Harper Lee, nous quittons notre 21ème siècle et notre canapé/fauteuil/lit (au choix) pour l’Alabama, dans une petite ville où nous attendent Atticus Finch et ses deux enfants, l’intrépide Jem et la délicieuse Scout. Les quelques années qui séparent les deux enfants ne sont pas un obstacle lorsqu’il s’agit de s’occuper dans les rues de Maycomb. Ensemble, ils font la connaissance de Dill qui deviendra très vite un camarade de jeu, s’interrogent sur un mystérieux voisin qui vit depuis quelques années enfermé chez lui, discutent avec les vieilles dames qui vivent près de chez eux, empruntant à l’une de la neige et des gâteaux, se transformant pour l’autre en conteur, lorsque la maladie arrive. J’ai tout aimé de ces jeux d’enfants et de la manière si délicate qu’a Scout de raconter les péripéties de sa jeunesse. Car il s’agit bel et bien d’un récit à la 1ère personne, mais l’histoire n’est pas racontée avec des mots d’enfant, ce qui, à mon avis, aurait tout gâché. La narratrice arrive à nous immerger dans son enfance tout en gardant un certain recul qui lui permet de réfléchir aux événements qui se sont déroulés. Tout cela, sans jamais perdre une seule miette de cette spontanéité propre aux enfants. Les petites aventures des enfants Finch sont drôles et apportent beaucoup de fraîcheur à ce roman qui traite d’un sujet difficile : Atticus, qui est avocat, doit en effet défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Cette prise de position sera très mal vue dans le comté et Jem et Scout auront bientôt à subir les regards et paroles haineux de certains. Au-delà de l’aspect engagé du roman, cette histoire est aussi, et tout simplement, celle de deux enfants qui grandissent dans un monde qui tente d’abolir les préjugés.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est vraiment une très belle lecture. A noter : j'ai trouvé la postface très intéressante.   

 

Ce roman ayant fait l’objet d’une lecture commune « de grande ampleur », voici les avis de mes camarades de lecture : Anjelica, Fattorius, Mrs Peppys, Stellade, Nathalie, Liyah, Evertkhorus, Frankie, Leyla, Pickwick, Myletine, Latitesib, Manu, Jostein, ChoupynetteElora, Abeille.

 

J'en profite également pour valider ma première participation au Challenge 100 ans de littérature américaine !

 

 

challenge-100-ans-de-litt-rature-am-ricaine.jpg

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« La seconde année était sinistre, mais Jem m’assura que plus je grandirais plus l’école m’intéresserait, qu’il avait commencé de la même façon et que ce n’était qu’à partir de la sixième année qu’on apprenait quelque chose de valable. La sixième année parut lui plaire dès le début : il passa par une brève phase égyptienne qui me déconcerta ; il essaya de marcher un pied derrière l’autre, complètement à plat, un bras devant lui, l’autre derrière. Il déclara que les Egyptiens marchaient ainsi ; je répondis que, dans ce cas, je ne voyais pas comment il réussissait à faire quoi que ce soir, mais Jem affirma qu’ils avaient accompli  plus de choses que les Américains… avait inventé le papier toilette et l’embaumement perpétuel, et il demanda où nous en serions aujourd’hui sans eux. Atticus me dit de supprimer les adjectifs pour obtenir les faits. »

 

«  La seule chose qui ne doive pas céder à la loi de la majorité est la conscience de l’individu. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calie 01/11/2011 21:40


Au risque de voir deux commentaires identiques je re tente ma chance, le premier n'ayant pas été pris apparament...
Donc : J'ai lu ce lire il y a deux ans environ. Tu en a tout dit et merveilleusement qui plus est. Scout fait partie de ses personnages qui on continué à me toucher longtemps après que j'ai fermé
le livre. Cette une petite fille pleine de ressource et très intelligente, attachante. Ton billet est magnifique.


calypso 02/11/2011 11:30



C'est parce que je modère les commentaires Calie. ;)


En tout cas, merci pour tes commentaires.



calie 01/11/2011 21:36


J'ai lu ce livre voilà deux ans. Tu as tout dit et magnifiquement qui plus est. C'est une très belle histoire et Scout est un de ses parsonnages que l'on aime longtemps encore après avoir fermer le
livre. J'aime beaucoup ton billet.


calypso 02/11/2011 11:29



C'est un livre qu'on peut lire encore et encore. Je suis en train d'en lire un dans la même veine...



Stéphanie 29/07/2011 10:29


Bonjour!
Je découvre votre blog au détour de celui de Paikanne... Waw! Pas moyen de le quitter! Magnifique!
J'ai découvert "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" grâce au livre voyageur de Paikanne et j'ai ADORE! Ce n'est pas mon style de lecture au départ mais j'ai accroché, je me suis laissée aller...
J'espère pouvoir découvrir de nouvelles lectures sur votre blog!
Bonne journée!


calypso 05/08/2011 11:32



Merci, c'est très agréable de lire ce genre de commentaires !



Luna 04/07/2011 09:44


Je viens tout juste de termier Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur et c'est définitivement une très belle découverte. Ce livre m'a vraiment émue.

C'est assez étonnant de voir des gens se faire mettre de côté comme ça, parce qu'ils ont une mentalité qu'on qualifierait de "normale" de nos jours... De voir Scout et Jem qui ne comprennent pas
vraiment ce qui se passe jusqu'au procès clairement joué d'avance...

J'ai beaucoup aimé ce livre, je comprends mieux pourquoi il est l'une des références de la littérature américaine, il le mérite, c'est certain :)


Serena 21/09/2010 17:09


Je ne connaissais pas mais une fois de plus ton article est bien construit et bien rédigé :)


calypso 21/09/2010 18:52



Un beau roman, à lire !



Nicolas 14/07/2010 15:04


J'ai beaucoup apprécié ce roman: il traite à la fois de la magie de l'enfance et de la dureté de l'époque, très raciste. Le début est un peu lent: seul bémol, mais globalement c'est une excellente
lecture, avec un peu de mystère, notamment en ce qui concerne le fameux voisin, mais aussi le père, Atticus, appelé par son prénom par ses propres enfants.


Grimmy 12/07/2010 00:54


J'en garde également un bon souvenir !


Constance 14/06/2010 10:10


Un grand coup de coeur et une forte impression. La narration est un vrai plus, les personnages sont attachants.


denis 06/06/2010 19:59


j'ai aussi lu ce livre pour une lecture commune il y a quelques mois et j'ai aussi adoré ce livre dur mais vu sous l'oeil d'une enfant
une réussite et un dommage que l'auteur se soit tu ensuite


Alex-Mot-à-Mots 06/06/2010 16:59


Un livre très intéressnat, en effet, et qui rend bien le climat de l'époque.


L'Emile 06/06/2010 16:52


Un de mes livres préférés que j'ai classé dans ma Top 5 liste !


Véro. 06/06/2010 16:43


Le thème me plait. Un titre de plus dans ma LAL !


Géraldine 06/06/2010 01:25


Cela fait un moment que j'ai en tête et l'envie de lire ce livre, il serait temps que j'investisse et que ce livre rejoigne ma PAL. Manifestement, je pense qu'il le mérite !


aBeiLLe 04/06/2010 19:55


Tout à fait en accord avec ton avis! :o)


calypso 04/06/2010 20:17



J'ai vu que nous partageons le même :)



Manu 04/06/2010 17:44


C'est drôle comme les avis de ceux qui ont aimé se rejoignent :-)


calypso 04/06/2010 19:44



En effet, c'est d'ailleurs un plaisir de partager son enthousiasme et de constater que d'autres ont ressenti les mêmes émotions à la lecture de ce roman.



choupynette 04/06/2010 11:14


lu aussi pour cette lecture commune qui m'a permis de le sortir enfin de ma pal! très agréable lecture sur un sujet sérieux.


calypso 04/06/2010 19:48



Il n'est pas resté bien longtemps dans ma PAL, enfin il y était depuis Noël quand même... mais la lecture a été programmée assez tôt !



Nathalie 04/06/2010 11:06


Bouh, c'est dommage, mon livre à moi n'avait pas de post-face... Mais je partage entièrement ton avis pour le reste :)


calypso 04/06/2010 19:48



C'est l'édition du LDP que j'ai.



Sybille 04/06/2010 11:00


J'ai moi aussi adoré ce livre ! C'est sur, que c'est un livre qui nous emporte immédiatement ^^ En tout cas, super lecture commune !


calypso 04/06/2010 19:49



Excellente LC en effet !



Livraison 04/06/2010 00:47


Je l'ai lu au début de l'année, et je fais partie de ceux qui ont eu un coup de coeur pour ce grand roman ! Comme je l'ai dit ailleurs, il existe un film tiré du livre ("Du silence et des ombres"),
qui est à voir si ce n'est déjà fait !
http://livraison.over-blog.com/article-jean-louise-raconte-atticus-42154853.html


calypso 04/06/2010 19:44



Je n'ai pas vu le film, je le note !



myletine 03/06/2010 22:04


Pour moi, ce fut une relecture avec un regard différent. Mais j'ai toujours beaucoup aimé.


calypso 04/06/2010 19:49



J'aimerais le relire, plus tard.



Librivore 03/06/2010 21:02


Oui, un véritable enchantement. Il restera parmi mes meilleurs souvenirs.


calypso 04/06/2010 19:50



Je te comprends !



AL 03/06/2010 20:30


Je suis contente de lire ton billet, j'avais beaucoup aimé ce livre, que je relirai sans doute...


calypso 03/06/2010 20:41



Merci AL ! Je suis certaine que je prendrai plaisir à le relire également.



irrégulière 03/06/2010 17:15


ça fait un moment que j'en entends parler, il faudra bien que je finisse par le lire !


calypso 03/06/2010 18:05



C'est un classique de la littérature américaine qui mérite d'être lu !



Restling 03/06/2010 13:48


Il y a eu quelques déceptions mais il me semble que les lectrices tombées sous le charme sont plus nombreuses.


calypso 03/06/2010 14:20



En effet ! Et tant mieux !



Liyah 03/06/2010 12:18


Mon avis est un peu plus mitige ! C'est reste une lecture agréable mais j'ai été quelque peu déçue !


calypso 03/06/2010 13:00



Je vois en parcourant les blogs que tu n'es pas la seule... dommage !



Pickwick 03/06/2010 12:05


Très heureuse que cette lecture ait aussi été un plaisir pour toi ! Et bien vu pour la postface, elle est passionnante, ça mérite d'etre souligné !


calypso 03/06/2010 13:00



Oui, ça vaut le coup de la lire !



esmeraldae 03/06/2010 09:36


il est dans ma lal depuis un moment!


calypso 03/06/2010 10:29



C'est déjà une bonne chose !



Marie 03/06/2010 08:43


Les impressions sur ce livre divergent vraiment en fonction des lecteurs. Une chose est sûre, ce livre est de qualité et ne laisse pas indifférent...


calypso 03/06/2010 09:01



Oui, je pense qu'on ne peut pas nier la qualité de l'oeuvre, qu'on aime ou pas l'histoire.



bene 03/06/2010 07:56


Un livre que je dois lire depuis longtemps!


calypso 03/06/2010 09:00



Tu peux l'inscrire dans les priorités ;)



Stephie 03/06/2010 07:03


J'avais eu du mal à entrer dans ce roman. Puis ce fut un vrai coup de coeur.


calypso 03/06/2010 08:59



Tu n'es pas la seule apparemment, mais l'important c'est le résultat final !



mango 03/06/2010 00:00


Je me retrouve totalement dans ta lecture! C'est aussi toute cette vie des enfants que j'ai tant aimée dans ce roman , cette atmosphère de petite ville des années cinquante si particulière. J'ai
adoré ce livre! Et cette fin, quand ils découvrent leur quartier du haut de cet endroit si intimement interdit auparavant!


calypso 03/06/2010 08:59



Merci pour ton avis, Mango, avec lequel je ne peux qu'être d'accord !



Frankie 02/06/2010 22:28


Tout à fait d'accord avec ton bel avis ! J'ai également beaucoup aimé la postface !


calypso 03/06/2010 08:58



Elle donne des informations intéressantes et complète bien notre lecture de l'oeuvre.



100choses 02/06/2010 22:18


eh bien, il faut vraiment que je le lise celui-là; en tous cas ton billet m'en donne envie.


calypso 03/06/2010 08:53



Tant mieux ! Je n'ai pas encore lu les avis de mes camarades de lecture, je vais le faire de suite !



evertkhorus 02/06/2010 21:35


Contente que tu entres dans la catégorie de ceux qui ont aimé!!! Oui la postface est en effet très intéressante!


calypso 04/06/2010 19:51



J'aurais été triste de ne pas avoir aimé... mais bon, ça arrive !