Emmanuel Carrère, D'autres vies que la mienne

Publié le par calypso

 

Emmanuel-Carrere---D-autres-vies-que-la-mienne.jpg

 

À quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari.

Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire?

C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère).

Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour.

Tout y est vrai.

 

Il a suffi d’un billet pour que D’autres vie que la mienne rejoigne ma LAL. Je ne sais plus lequel, mais bien d’autres ont suivi qui m’ont convaincue à leur tour. Je crois d’ailleurs n’avoir lu aucun billet négatif et je ne suis pas étonnée car c’est un livre qui ne peut que toucher.

Confronté à deux événements bouleversants, l’auteur décide de les relater par écrit. Il ne s’agit pas tant de se soulager à travers l’acte d’écrire que d’offrir aux proches des disparues un livre-mémoire et d’évoquer la mort, mais surtout la vie, afin de montrer à quel point celle-ci est précieuse.

Au Sri Lanka où il est allé passer des vacances avec son fils Jean-Baptiste, sa compagne Hélène et le fils de cette dernière, Emmanuel Carrère assiste, impuissant, aux terribles conséquences du tsunami qui a ravagé les côtes asiatiques  en 2004. Sur place, le couple a sympathisé avec Delphine et Jérôme, venus avec leur fille. Lorsque la petite Juliette est prise par la vague, leur monde s’écroule.

Quelques mois plus tard, la sœur d’Hélène, atteinte d’un cancer, décède. Après l’horrible perte d’un enfant, c’est à celle d’une mère que l’auteur est donc confronté. Il fait revivre cette autre Juliette en interrogeant ses proches, de Patrice, son mari avec qui elle a vécu tant de choses, à Etienne, avec qui elle partageait sa passion, son métier, le droit.

Ecrit sans voyeurisme ni misérabilisme, ce témoignage est poignant parce qu’il évoque des situations qu’on souhaiterait de jamais avoir à vivre.

Toutefois, je regrette la disproportion entre les deux histoires racontées, la première s’étend sur 70 pages environ alors que le livre en fait plus de 300. Je pense que la seconde partie est un peu longue. Il y a notamment un passage extrêmement long où l’auteur évoque le travail de Juliette. Bien sûr, c’est une manière de parler d’elle, mais j’aurais préféré que ce passage soit écourté, il fait perdre un peu de son intensité au témoignage.

 Cela reste néanmoins un petit bémol. J'ai beaucoup apprécié cette lecture, qui m'a émue aux larmes et qui correspond parfaitement à mes goûts en matière de lecture.

    

Livraddict-copie-1

 

Folio

Vous pouvez consulter, entre autres, les avis de Nanet, Mrs Pepys, Lasardine, Djak...

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Patrice vit dans le présent. Ce que les sages de tous les temps désignent comme le secret du bonheur, être ici et maintenant, sans regretter le passé ni s'inquiéter de l'avenir, il le pratique spontanément. » (p.283)

 

« Un jour j’ai dit à Etienne : Juliette, je ne la connaissais pas, ce deuil n’est pas mon deuil, rien ne m’autorise à écrire dessus. Il m’a répondu : c’est ça qui t’y autorise, et moi, d’une certaine façon, c’est pareil. […] Sa mort me bouleversait, comme peu de choses dans ma vie m’ont bouleversé, mais elle ne m’envahissait pas. J’étais devant elle, près d’elle, mais à ma place. » (p.301)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Constance 18/12/2010 19:19


Un livre qui m'effraie tant j'ai peur de le trouverr larmoyant. Visiblement à lire l'avalanche de critiques positives j'ai tort.


calypso 18/12/2010 20:04



Je ne l'ai pas trouvé larmoyant mais je comprends que tu aies cet à priori.



Noukette 18/12/2010 15:05


J'ai hésité à acheter ce livre la dernière fois que je l'ai croisé, je n'aurais peut-être pas du !


calypso 18/12/2010 18:18



Tant qu'il est sur ta LAL... :)



MoKa 18/12/2010 11:39


Tiens ce livre m'attend sur ma PAL


AL 16/12/2010 20:48


Il est depuis un moment dans ma LAL, on m'avait conseillé de ne pas le lire pendant ma grossesse mais je pense que je pourrais peut-être me lancer maintenant que babylou a presque 18 mois !


Violette 15/12/2010 20:35


il est dans ma PAL !


pimprenelle 14/12/2010 16:44


Il est sur ma LAL avec d'autres titres de l'auteur, tous notés le jour du rendez-vous autour d'Emmanuel Carrère!


calypso 15/12/2010 16:23



Je pense qu'il devrait te plaire.



Cacahuète 14/12/2010 16:19


Livre reçu également en partenariat et dont j'avais noté le titre depuis un moment.... 3ème livre pour moi de l'auteur, et aucune déception pour moi !


calypso 14/12/2010 16:40



3ème livre également de mon côté !



Irrégulière 14/12/2010 12:32


Ce roman m'intrigue de plus en plus...


calypso 14/12/2010 12:38



C'est un témoignage, lis-le sans hésiter !



clara 14/12/2010 11:29


Une lecture qui m'a touchée...


calypso 14/12/2010 11:46



Il ne peut pas en être autrement.



Alex-Mot-à-Mots 14/12/2010 11:27


Toi aussi, tu as versée ta petite larme.


calypso 14/12/2010 12:01



Avec ce genre d'histoires, j'ai la larme facile.



Emeralda 14/12/2010 10:47


Il faudrait aussi que je le rajoute dans ma LAL...
Arf, mais pourquoi il existe autant de bons livres !!!!!!! lol


calypso 14/12/2010 12:45



Pour remplir les LAL justement :)



lasardine 14/12/2010 09:55


un grand grand souvenir de lecture pour moi!! un livre que je ne vais pas oublier de sitôt je pense!
j'aime beaucoup cet auteur (en tout cas de ce que j'en connais!)
mon prochain sera "La moustache" :)


calypso 14/12/2010 10:14



C'est un livre marquant, c'est sûr !