Corinne Ergasse, Que votre règne arrive

Publié le par calypso

 

Corinne Ergasse - Que votre règne arrive

 

 

Elle a sept ans, le même âge que Ludivine, la fille de ses maîtres. Si on lui demandait quel être au monde lui était le plus cher, elle répondrait à coup sûr Ludivine.

Il faut la voir cette presque sœur, comme elle sait susciter l’attention et l’affection de son entourage. La petite princesse feint de ne pas entendre les hommages, ça fait vulgaire, mais elle aurait rendu un crapaud amoureux rien que pour tester son pouvoir de séduction.

Comment, quand on n’est fille que de la cuisinière, grandir sans drame dans l’ombre de cette presque sœur là ?

Ne faut-il pas, un jour, pour gagner sa propre place, commettre l’irréparable ?

A la frontière entre l’amitié et le rang social, un roman d’initiation à la cruauté.

 

La couverture sobre mais jolie et le titre plutôt énigmatique ne délivrent aucune information sur le contenu de ce petit roman. La quatrième de couverture est déjà plus bavarde et le résumé offert particulièrement alléchant. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de lire Que votre règne arrive de Corinne Ergasse. Et j’ai vraiment bien fait !

Le roman débute alors que la narratrice est âgée de sept ans. Elle grandit dans une vaste demeure aux couloirs interminables mais ce monde luxueux n’est nullement le sien : elle n’est que la fille de la cuisinière, celle qui prend ses repas à l’office, avec les employés de maison, tous plus médisants les uns que les autres. C’est son double, bien né, qui jouit des plaisirs de ce monde inaccessible et reçoit les faveurs de tous : Ludivine, c’est son prénom, petite princesse séductrice au visage poupin et aux boucles blondes. Les deux enfants se côtoient puis, à raison d’une heure par jour, assistent à des leçons en compagnie du fils du jardinier et de sa jeune sœur. Elles deviennent amies. Ludivine prend la narratrice sous son aile tandis que cette dernière voit des portes s’ouvrir à elles. Que votre règne arrive est l’histoire d’une admiration sans limite et d’une amitié cruelle.

Ce roman est une vraie bonne surprise ! Je l’ai littéralement dévoré et adoré. Il faut dire que je ne l’avais jamais croisé sur vos blogs et n’avais donc aucune attente particulière. L’histoire, celle de deux jeunes filles que tout oppose, n’est pas forcément très originale et pourtant ce roman fonctionne. Il est organisé en quatre parties, chacune présentant les jeunes filles à différents âges de leur vie. On les rencontre enfants, on les quitte jeunes adultes. Mais le chemin vers l’âge adulte ne se fera pas sans heurt. Entre amour et haine, vengeance et mensonge, Corinne Ergasse propose dans ce roman une remarquable analyse des sentiments, emmenée par une écriture époustouflante.

 

 

Babelio

 

 

Calleva.jpg

   

L’œuvre en quelques mots…

 

« La construction doit dater du XVIIe siècle. C’est vrai qu’elle est majestueuse. Même si, une fois à l’intérieur, on s’aperçoit que le toit de ce côté-ci laisse passer l’eau et qu’il aurait bien besoin d’une réfection. Que l’escalier menant aux combles, mangé par les termites, devient dangereux à emprunter. Que certaines misères peuvent se cacher sous les oripeaux. Là où on ne les attend pas. Reprenant son sac, elle tourne le dos à son passé. Des sentiments contradictoires se disputent son âme quand elle franchit les limites du domaine. Là où elle a semé la désolation. »  (p.11-12)

 

Commenter cet article

LN 19/05/2011 16:29


Ton résumé me fait pensé à "Piège pour Cendrillon" de Japrisot que j'ai fini il y a quelques jours.


calypso 19/05/2011 20:11



Ah oui ! Ils sont très différents.



Constance 14/05/2011 13:31


Une jolie couverture, ton avis élogieux... Vite je le note !!


calypso 15/05/2011 17:05



On lit peu d'avis sur ce roman, c'est dommage !



Kenza 11/05/2011 17:44


Bonsoir Calypso,
Je te remercie de ta visite et de ton gentil commentaire. J'ai plaisir à découvrir ton blog littéraire, je reviendrai.
Très belle soirée,
Kenza


calypso 11/05/2011 20:32



Merci Kenza !


Je regarde avec plaisir tous tes billets. Tu as beaucoup de goût !


Le Livre de ma mère est un livre que j'aime d'amour, merci pour les extraits !



Irrégulière 11/05/2011 13:26


coucou, je t'ai décerné un award sur mon blog (hier !)


calypso 11/05/2011 20:34



Je file voir ça !



Edelwe 09/05/2011 20:27


Le thème m'intéresse. Alors si tu l'as aimé, je note!


calypso 11/05/2011 20:30



Je l'ai trouvé vraiment très très bien écrit !



Alex-Mot-à-Mots 09/05/2011 15:09


Voilà un petit roman qui me tente bien. Je note.


calypso 11/05/2011 20:33



J'espère être de bon conseil sur ce coup-là !



Sophie 08/05/2011 23:56


je vais l'acheter et le lire au plus vite... Bises


calypso 11/05/2011 20:29



J'attends ton avis avec impatience !



Véro. 08/05/2011 21:06


C'est de la littérature de jeunesse ou pas du tout ?


calypso 09/05/2011 21:00



Pas du tout !