Princesse Soso, Chroniques d'une prof qui en saigne

Publié le par calypso

 

Princesse-Soso---Chroniques-d-une-prof-qui-en-saigne.jpg

 

Non, les élèves ne sont pas tous des angelots facétieux assoiffés de connaissance. Non, les parents ne sont pas tous des éducateurs perfectionnistes désireux de transmettre des valeurs fondamentales à leurs rejetons. Non, les profs ne s’habillent pas forcément à la CAMIF.

Princesse Soso, qui rêvait d’être trapéziste, est finalement devenue professeur d’anglais. Catapultée dans un collège de campagne, elle se retrouve quand même en plein cirque, aux premières loges pour étudier le jeune, cet être mystérieux et fascinant, et tout son entourage…

Chaque année, ça recommence ! Un an à jongler entre ceux qui aiment s’entretuer à coups de compas, ceux pour qui l’école est une annexe de Meetic et les Choupi-trop-mignons. Un an de rires, de larmes et d’incompréhension mutuelle, auxquels participent les parents et le personnel de l’Éducation nationale. Un an où tout le monde dira encore que les profs sont des feignasses-tortionnaires-payés-à-rien-foutre- toujours-en-vacances-ces-lopettes ! Une année scolaire d’émotions, de critiques du système et de coups de colère, décrits dans ces pages avec un humour corrosif.

Le collège est une jungle. Voici un accès backstage pour découvrir l’envers du décor.

 

Dire que j’ai apprécié ces Chroniques d’une prof qui en saigne est en deçà de la vérité. J’ai adoré ce roman et je remercie sincèrement BOB et les éditions Michel Lafon pour cette lecture si drôle et pleine de fraîcheur.

Car de la fraîcheur, il y en a ! Certes, le tableau que Princesse Soso dresse de l’école est plutôt noir : enseignants débordés, TZR déconsidérés, parents démissionnaires, élèves difficiles (pénibles, horribles, désagréables, faignants, insolents…), tout y passe et je vous assure que tout est vrai ! Princesse Soso, qui ne semble pas avoir sa langue dans sa poche mais un sens inégalable sens de la répartie, n’hésite pas à relever les imperfections d’un système qui va de plus en plus mal. Elle n’oublie pas, à l’inverse, de parler de ce qui va bien. Mais surtout, elle raconte toutes ses péripéties avec un humour détonnant, auquel j’ai parfaitement adhéré.

Un point négatif ? C’est une réflexion que j’ai souvent lue sur les blogs et c’est vrai, l’auteur a tendance à se répéter, à ressasser les mêmes idées. Je comprends que cela puisse être un peu lassant mais c’est surtout dû à l’organisation du roman qui suit le déroulement d’une année scolaire, un schéma relativement propice aux répétitions. Un petit défaut vite oublié donc.

A qui s’adresse ce roman ? Je pense que certaines subtilités du roman parleront davantage aux enseignants et je les invite à se jeter sur ce roman désopilant, mais ce dernier s’adresse à tous car, après tout, on a tous été élève un jour et chacun retrouvera quelque chose de lui dans les 300 et quelques pages qui composent ce roman. Pour preuve, les allusions aux agendas Chipie et aux séries télévisées comme Sauvé par le gong, m’ont directement replongée dans mon enfance et mon adolescence.

Une lecture très divertissante, en somme !

 

BOB

 

Michel Lafon

 

L’œuvre en quelques mots…

 

«  Quand on est prof, on fait l’Olympia tous les jours. On monte sur scène, on séduit son public, on rappelle qu’il faut éteindre son portable pendant le spectacle et on prend les gros malins qui discutent pendant le stand-up. » (p.21)

 

« Après avoir répété environ dix-sept fois (sans exagération) que, oui, il fallait coller la feuille distribuée à la suite dans le cahier, page 11 (je pousse le vice à leur faire numéroter leurs pages de cahier afin qu’ils s’y retrouvent plus facilement, sauf pour Kévvin qui numérote : 1, 2, 3, 4, 6, 7, 5, 9…) Manolito [beugle] demande sans lever la main (règle number one pourtant) : « Madaaaaaaaaaame, on la colle la feuille ? On la colle où ? » Ne pas répondre « dans ton cul » relève du miracle. » (p.33)

 

 

Commenter cet article

anjelica 16/12/2010 13:19


je vais l'offrir à ma fille pour NOël, je pense que je le lirais aussi :)


Noukette 14/11/2010 17:41


Il me le faut !!!!!!


zazane 13/11/2010 08:58


ah ben oui !! C'est celui là !! §Il a l'air tordant et tellement proche de la vérité !!!


calypso 13/11/2010 09:42



Il est très proche de la vérité oui !



Alex-Mot-à-Mots 11/11/2010 16:43


On le voit partout sur les blogs en ce moment.


calypso 11/11/2010 17:51



C'est pas faux !



pimprenelle 09/11/2010 20:07


J'ai beaucoup ri en le lisant, je suis contente qu'il t'ait plu églament!


calypso 09/11/2010 21:52



On s'y retrouve toutes un peu !



Catherine 08/11/2010 15:39


Moi aussi, je l'ai bien aimé ! J'en parle sur mon blog aujourd'hui. Je ne l'ai pas trouvé trop répétitif ;-)


calypso 08/11/2010 16:24



Je vais de ce pas lire ton billet !



Emeralda 08/11/2010 15:05


Ben voilà, j'ai craqué, je viens de me le rajouter dans ma wish list !


calypso 08/11/2010 16:38



Tu as dû lire tous les avis positifs sur ce roman ! La blogosphère sait se montrer convaincante !



Irrégulière 08/11/2010 14:17


J'hésite... je me demande si ça ne va pas me déprimer en fait...


calypso 08/11/2010 16:34



Oh non, je ne crois pas ! Elle prend ça avec humour !



Stephie 08/11/2010 06:16


Je n'en lis que de bonnes critiques, j'espère me régaler aussi.


calypso 08/11/2010 16:36



Je n'en doute pas !



Véro. 07/11/2010 21:18


Il est dans ma LAL et je pense le lire au plus vite ! Ca fait toujours du bien de se rendre compte que l'on est pas seule à galérer ...


calypso 07/11/2010 21:26



Tout à fait ! On aurait tous et toutes des anecdotes à raconter !



Lexounet 07/11/2010 20:59


J'entends beaucoup de bien sur ce titre que je me procurerai bientot.


calypso 07/11/2010 21:11



N'hésite pas ! Tu passeras un très bon moment !