Nicholas Sparks, Un havre de paix

Publié le par calypso

 

Nicholas-Sparks---Un-havre-de-paix.jpg

 

 

Katie débarque seule et sans attache dans la petite ville de Southport, en Caroline du Nord. Belle, jeune et mystérieuse, elle devient vite le sujet de toutes les conversations...

D'abord déterminée à préserver sa solitude, elle finit par se lier d'amitié avec Alex, veuf et père de deux enfants. Ensemble, ils pansent des blessures anciennes. Mais alors que Katie reprend confiance en la vie, les fantômes de son passé la rattrapent. Ces mêmes fantômes qui l'avaient poussée, après un long voyage, à venir vivre recluse dans ce havre de paix.

Va-t-elle céder aux doutes qu'ils lui inspirent, ou admettre que l'amour est souvent la meilleure chance d'échapper au souvenir des heures les plus sombres ?

 

Cela fait plusieurs années que Nicholas Sparks est inscrit dans ma LALM (liste à lire mentale – liste des livres/auteurs que je dois absolument lire et dont je me souviens sans avoir besoin de les noter). En fait, cela date du jour où j’ai visionné N’oublie jamais dont certaines connaissent peut-être mieux le titre anglais The Notebook, qui est une adaptation du roman du même nom. C’est incontestablement un des films romantiques qui m’ont le plus émue et que je ne me lasse pas de regarder.

Il va sans dire que j’en attendais beaucoup du dernier roman de l’auteur, Un havre de paix, que j’ai eu le plaisir de recevoir. Trop, peut-être ? Je ressors en effet un peu déçue de ma lecture…

Si vous n’aimez pas trop les histoires d’amour, passez votre chemin. C’est un fait acquis et le suspense ne réside pas là. Katie, notre héroïne, a emménagé à Southport, une petite bourgade du bord de mer. Elle s’y fait embaucher comme serveuse et se lie d’amitié avec sa voisine, Jo. Elle ne tarde pas à faire la rencontre d’Alex, un homme séduisant qui élève seul ses enfants et tient un petit commerce. Au début, les échanges sont courtois, mais Katie et Alex éprouvent rapidement des sentiments confus l’un pour l’autre, mêlés d’attirance et de compassion. Chacun est pourtant prisonnier de son passé et de ses blessures.

Il est très difficile d’expliquer pourquoi le charme n’a pas pris. Disons que j’ai apprécié cette lecture, malgré ses défauts, mais sans plus. J’attendais une autre histoire d’amour, une histoire qui me transporte, me fasse rêver et cela n’a pas du tout été le cas. Ce n’est pas un roman triste ni plombant mais le passé des personnages est plutôt sombre et ne rend pas les choses faciles, surtout le passé de Katie qui est longuement décrit dans le roman. Cela permet bien sûr d’en savoir plus sur ce personnage qui, de fait, est assez bien fouillé. L’auteur en a fait une femme admirable de courage et de ténacité et je ne doute pas qu’elle saura séduire de nombreuses lectrices. Le texte est sans doute un peu trop long, la lecture des cent premières pages, notamment, assez fastidieuse… Et finalement, il n’y a pas vraiment de surprise, si ce n’est le mystère qui est levé sur un des personnages, à la fin du roman. Mais, soit dit en passant, je n’ai pas vraiment apprécié cette petite révélation qui n’apporte rien à l’histoire et, surtout, détone complètement avec le reste. Il manque à ce roman un peu de folie et de légèreté.

   

Michel Lafon

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Elle aida les aides-serveurs à porter les assiettes au plongeur, pendant que les clients de ses dernières tables finissaient leur repas. A l’une d’elles était assis un jeune couple, dont elle avait aperçu les alliances quand les deux tourtereaux avaient entrelacé leurs mains. Ils étaient séduisants et heureux, et Katie éprouva un sentiment de déjà-vu. Elle avait connu cela dans le passé, voilà bien longtemps, et de façon pour le moins éphémère. Ou du moins l’avait-elle cru, car cet instant n’était qu’une illusion. Katie se détourna du couple qui nageait dans le bonheur, en regrettant de ne pouvoir effacer ses souvenirs, en sachant qu’elle n’éprouverait plus jamais ce sentiment. » (p.18)

 

« Il est des rêves qui nous visitent et nous laissent épanouis au réveil, et ce sont ces rêves-là qui rendent la vie digne d’être vécue. » (p.279)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 23/04/2012 19:42

Total respect : une liste à lire mentale. Je m'incline.

calypso 23/04/2012 20:05



 En même temps, elle n'est sans doute pas très longue. J'ai surtout quelques noms
d'auteurs à découvrir ou à relire.



jeneen 17/04/2012 08:37

j'avais aimé "the notebook" et le résumé est tentant...à noter...en LAM !!!! (je ne suis pas "histoire d'amour" en ce moment !Mais ça change vite, hihi !)

calypso 17/04/2012 08:39



L'histoire d'amour dans celui-ci est un peu plate...



Anne et ses passions 17/04/2012 00:06

Je n'ai rien lu de cet auteur et pourtant je l'ai vu et je le vois encore sur les blogs mais sans être vraiment convaincue. Alors peut-être qu'un jour, j'en lirais un ou peut-être pas ...

calypso 17/04/2012 08:38



Là, pour le coup, je ne suis pas convaincue. Mais je ne renonce pas.