Marie Le Gall, La peine du Menuisier

Publié le par calypso

 

Marie Le Gall - La peine du menuisier

 

La narratrice grandit dans une atmosphère lourde de non-dits, dans une maison écrasée par le silence, dont les murs de pierre suintent le mystère… Son père n’est qu’une ombre solitaire. Pourquoi celui qu'elle appelle le Menuisier est-il si lointain ? Pourquoi sa famille semble-t-elle perpétuellement en deuil ? Elle aimerait poser des questions, mais on est taiseux dans le Finistère. Des années lui seront nécessaires pour percer le secret de son ascendance, mesurer l'invisible fardeau dont elle a hérité. D'une plume à la fois vibrante et pudique, Marie Le Gall décrypte l'échec d'une relation père-fille.

 

Comme vous le savez, j’ai choisi ce roman dans la sélection littérature du Prix des lecteurs pour le mois de février. Si c’était à refaire, je ne choisirais pas ce titre, ce qui veut tout dire.

C’est l’histoire d’une enfance, celle de Marie-Yvonne auprès de ses parents, en Bretagne, région dont la langue résonne au fil des pages. C’est l’histoire d’un amour silencieux qui unit deux êtres : la narratrice et son père, surnommé « le Menuisier », à défaut d’un tendre « Papa » que leur relation si particulière n’a jamais autorisé. C’est l’histoire d’une enfance parsemée des petites joies traditionnelles – la douceur d’une grand-mère, le goût des bonbons, les pas sur le sable – mais une enfance sur laquelle est venu se poser le voile de la mort. Et c’est là où le bât blesse. Si j’ai trouvé ce roman extrêmement bien écrit et prometteur (c’est le premier roman de Marie Le Gall), je l’ai trouvé très sombre et quelque peu lassant. La mort y est omniprésente, elle emporte les vivants et s’expose dans des cadres en bois. La narratrice nous laisse espérer une révélation capitale, c’est ce qui pousse d’ailleurs le lecteur à tourner les pages, mais cette révélation, qui finit par arriver, est particulièrement décevante.

Une jolie langue donc, mais un roman dont je ne garderai sans doute pas longtemps le souvenir.

 

Quelques avis : Sophie, Sandrine, Sylde.

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Chacun de nous naît au moins deux fois. Le jour de l’accouchement de sa mère et celui de son premier souvenir.

Je suis née à quatre ans dans un face-à-face foudroyant avec la mort. Rescapée, je ne sais comment. » (p.11)

 

« Quand j’ai ouvert les yeux pour la première fois et qu’il s’est penché au-dessus du berceau pour découvrir celle qu’il n’attendait plus, nous avons fait connaissance dans un mutisme infini, celui qui régnerait en maître absolu sur nos deux vies. J’avais un jour. Lui, cinquante-deux ans. » (p.15) 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martine 28/03/2011 10:54


je suis dans la lecture de ce livre....j'aime beaucoup , le sentiment de faire un grand plongeon en arriere....j'aime l'ecriture , l'histoire , les non dits..;bref je retrouve un peu (bcp...)
l'histoire de ma famille parsemée de deuils et l'idée qu'une petite fille(moi..) tente de se faire de cette famille d'"avant".Belle ecriture en tout les cas.


calypso 28/03/2011 20:14



C'est davantage l'écriture que l'histoire qui m'a séduite.



Marie 10/03/2011 16:49


Un petit coucou pour te remercier de ton mot d'accueil sur le forum. j'ai aussi lu ce livre, il ne m'a pas déplu mais ce ne sera pas mon meilleur titre de l'année. Tu trouveras ma critique sur le
blog. A bientôt peut-être.


calypso 10/03/2011 21:14



Merci de me rendre une petite visite ici. Je visite ton blog en ce moment-même ;)



Anne(De poche en poche) 08/03/2011 16:38


J'avais pourtant très envie de me l'acheter puisqu'il vient de sortir en poche et qu'il m'avait attiré lors de sa sortie ...Je vais peut-être quand même me l'acheter !!


calypso 08/03/2011 18:00



A toi de voir, certaines blogueuses ont vraiment apprécié.



Tulisquoi 06/03/2011 19:30


Je viens de l'acheter, sur les conseils de ma libraire. Elle m'a prévenue d'ailleurs que c'est sombre. J'attends donc une période propice pour le lire...


calypso 06/03/2011 20:06



Il peut te plaire !



Alex-Mot-à-Mots 05/03/2011 18:58


Je le pense oui. Il faudrait questionner l'auteure.


lasardine 05/03/2011 17:19


je crois remarquer que les avis sur ce livre c'est tout bon ou tout mauvais... ça aiguise ma curiosité du coup!


calypso 05/03/2011 17:26



Effectivement, il y a aussi de très bons avis.



Alex-Mot-à-Mots 05/03/2011 16:10


Un roman très dur, et très lent.


calypso 05/03/2011 17:05



Y a-t-il une part d'autobiographie ?



Leiloona 05/03/2011 14:17


Un livre dur, noir, mais dont l'écriture m'a transportée ! :)


calypso 05/03/2011 17:07



J'ai davantage apprécié l'écriture que l'histoire.



Stephie 05/03/2011 11:19


Je vois que j'avais eu à peu près le même ressenti que toi. Je ne sais même plus si je l'avais chroniqué.


calypso 05/03/2011 17:19



Tu m'avais dit que cette révélation n'était pas à la hauteur, je l'ai attendue impatiemment pourtant...



Pyrausta 04/03/2011 08:35


le style est interessant mais si la fin n'est pas prometteuse,si tout le long on s'ennuye...je ne sais pas trop.


calypso 04/03/2011 08:57



Je ne le conseille pas mais si tu veux te faire ta propre opinion...



clara 03/03/2011 18:46


Une lecture bouleversante, forte et qui reste pour moi très marquante!


calypso 03/03/2011 19:15



Comme quoi, les avis divergent !



Cynthia 03/03/2011 15:13


Un roman pour lequel je n'arrive pas à me décider depuis sa sortie. Finalement, je crois que je vais passer mon chemin...
J'ai encore tellement de choses à lire qui me tentent vraiment ;)


calypso 03/03/2011 19:15



A toi de voir. Certaines blogueuses ont beaucoup apprécié.



Sophie / vicim 03/03/2011 12:59


oui pour moi aussi ça a été une lecture décevante. Je n'ai pas du tout accroché !


calypso 03/03/2011 14:16



Dommage, la couverture du Livre de Poche est superbe en tout cas.