Livre audio : Poésies de terres marines - 31 voix de l'Outre-mer

Publié le par calypso

 

Poesies-de-terres-marines.jpg

 

Ce livre audio rassemble trente-et-un textes poétiques venus d’ailleurs et mis en voix par trois lecteurs, issus de l’anthologie Outremer - Trois océans en poésie parue aux éditions Bruno Doucey en février 2011.

 

A l’origine, l’aède chantait les épopées en s’accompagnant de sa cithare. Puis est venu le temps des troubadours, perpétuant une tradition orale que nous avons peu à peu perdue, même si les poètes-chanteurs existent toujours. Poésie et musique ont toujours été extrêmement liées, comme le prouve ce livre audio qui non seulement constitue une mise en voix de poèmes, mais réconcilie également les deux arts.

Malheureusement, je n’ai aucunement été touchée par le fond musical qui accompagne chacun des trente-un poèmes. Le son du saxophone, instrument majoritairement utilisé, est lourd, il empiète sur la musicalité des poèmes, il leur donne un rythme qui n’est pas le leur. C’est un avis sans doute très personnel et que tout le monde ne partagera pas, mais j’ai vraiment eu le sentiment d’une désharmonie très forte. A vrai dire, cette improvisation musicale a fini par m’être très pénible. Dommage !

Poésies de terres marines… le titre évoque déjà ce voyage que nous propose l’ensemble des poètes, un voyage dans les Caraïbes, en Nouvelle-Calédonie, ou encore à la Réunion. Certains poèmes sont assez hermétiques mais on retrouve néanmoins des constantes dans les thèmes proposés. Il est question de douceur de vivre et de tranquillité. Les noms exotiques se bousculent dans les vers. La négritude et la fraternité sont évoquées au détour de chaque mot et, avec elles, le rêve de paix et d’épanouissement. Certains textes m’ont plu, d’autres m’ont laissée indifférente. La mise en voix du huitième, « Un quart de pomme » de Rosemary Nivard, est une vraie réussite : c’est un très court poème brillamment lu en canon. Le onzième, « L’épithète » de Paul Wamo, est lu de manière très hachée, ce qui convient peut-être au poème mais m’a fortement déplu.

J’ai trouvé dommage qu’il n’y ait que trois lecteurs différents. Les voix sont souvent justes et bien posées mais j’ai surtout apprécié les lectures de Céline Liger qui délie le vers de manière admirable, faisant entrendre toutes les allitérations, tous les souffles de la poésie. Les deux autres lecteurs, Claude Aufaure et Bruno Doucey, en font parfois trop. La poésie, c’est aussi la simplicité.

 

Les agents littéraires

 

Sous-la-lime.jpg

 

 

Publié dans Autres

Commenter cet article

Véro. 02/10/2011 20:35


Tiens, je n'ai encore jamais essayé la poésie en audio-livre... à tester mais peut-être pas avec celui-ci.


latite06 29/09/2011 19:04


Je n'ai jamais "écouté" de la poésie en livre audio. Malgré le petit bémol, je le note rien que par curiosité :-)


Philippe D 27/09/2011 21:47


Je n'ai jamais essayé les livres audio, je ne sais pas si ça pourrait m'intéresser. Je crois que je serais vite distrait.
Bonne soirée.