Jean-Pierre François, Mixité filles-garçons : réussir le pari de l'éducation !

Publié le par calypso

 

Jean-P-Francois---Mixite-filles-garcons.jpg

 

 

Deux constats préoccupent fortement aujourd’hui parents, enseignants et membres de l’Éducation nationale, éducateurs sociaux et judiciaires, responsables de MJC, centres sociaux, maisons de quartiers… : d’une part, les filles sont victimes d’incivilités, pressions diverses, harcèlements ; d’autre part, les garçons obtiennent de moins bons résultats qu’elles dans bien des domaines.

Or une société, qui ne développe pas - ou ne parvient pas à développer - une mixité filles-garçons de qualité dans tous les lieux d’éducation, voit inévitablement naître mépris, ségrégation, rejet. Cependant cette mixité ne va pas de soi. Elle suppose des aménagements et des modes de fonctionnement sans cesse repensés et adaptés ; elle ne s’impose pas à tous les âges et à tous les moments de la même façon.

Dans ce livre engagé dans une réflexion citoyenne, l’auteur refuse les amalgames, les solutions factices, les renoncements. Il témoigne des réalités et des réussites, propose des pistes et ouvre des perspectives pour réussir la mixité filles-garçons en éducation, cette impérieuse nécessité.

 

L’auteur de cette étude, Jean-Pierre François, est parti du constat que la mixité est souvent remise en question. Il existe d’ailleurs des « expériences de séparation » menées dans les autres pays développés. Il revient notamment sur la question historique avant de développer l’aspect religieux et politique du problème. Le dernier tiers de l’ouvrage est consacré à la mixité dans le domaine scolaire. Les analyses de Jean-Pierre François sont étoffées de nombreuses réflexions d’élèves et de professionnels de l’éducation et s’appuient sur un grand nombre d’ouvrages de référence en la matière.

Si j’ai lu ce titre assez rapidement, j’avoue avoir été quand même assez déçue. J’ai cru, à tort, que cet ouvrage se concentrerait sur le problème de la mixité scolaire, ce qui n’est pas tout à fait faux, mais c’est long à venir. C’est une étude assez poussée et, je pense, bien menée, mais elle en devient assez difficile d’accès. Les copies d’élèves se multiplient et se répètent souvent, les questions abondent et on a parfois du mal à voir où l’auteur veut en venir. En clair, j’ai trouvé cet ouvrage un peu complexe et les termes, souvent pompeux, m’ont rappelé mon passage à l’IUFM. Un exemple : « De l’ethnicisation des rapports sociaux à la dépolitisation… par la racialisation de la question sociale ? » Je ne doute pas que cet ouvrage saura séduire les spécialistes de la question.

 

 

Babelio.jpg

 

 

 

Eres.jpg

 

  

L’œuvre en quelques mots…

 

« Le débat est clos, semble-t-il. Le verdict est tombé : le bien-fondé de la nécessaire mixité garçons-filles en éducation doit être radicalement remis en cause. Il s’agit, nous dit-on en l’occurrence d’une illusion trompeuse, et même dangereuse, qu’il faut absolument dissiper. On constate, nous dit-on, un échec patent : non seulement la mixité sexuée ne permet pas une meilleure reconnaissance réciproque d’un sexe par l’autre et ne réalise pas de façon évidente l’égalité hommes-femmes, mais, plus grave encore, elle engendre des effets pervers, exacerbe les antagonismes garçons-filles nés de leur coéducation et de leur confrontation quotidienne à leurs différences, accentue ainsi le repli craintif ou hostile de chacun vers son sexe d’appartenance, et laisse place à des manifestations sexistes ou homophobes. » (p.9)

 

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 26/02/2012 08:01

J'ai connu la mixité à l'école primaire puis je me suis retrouvé dans une école de garçons et je dois bien dire que les filles m'ont manqué.
Bon dimanche.

calypso 29/02/2012 14:15



En tant qu'enseignante, cela me manquerait aussi.



Alex-Mot-à-Mots 15/02/2012 20:22

Le sujet était alléchant. DOmmage qu'il ne s'adresse qu'aux spécialistes.

calypso 17/02/2012 17:11



Disons que le ton est très universitaire...



L'irrégulière 14/02/2012 12:11

Mouais, bof, ça ne me tente pas trop... en même temps, je n'aime pas lire les livres qui ont un quelconque lien avec l'EN...

Choupynette 13/02/2012 20:45

c'est un sujet très important. Je crois que l'on voit "l'avancement" des sociétés dans les rapports entre les sexes. Et il y a aujourd'hui un retour de valeurs puritano-machistes qui m'inquiète
beaucoup.

oups 13/02/2012 17:39

whaouh...dommage, le sujet m'intriguait, ayant été en lycée de filles (pour les deux dernières années) après des années de mixité, j'aurais bien aimé savoir ce qu'en pensent les "penseurs" (et les
autres !) sur ce sujet très en vogue ! j'adore le langage très "iufm" : c'est tout à fait ça !!!