George Orwell, La ferme des animaux

Publié le par calypso

 

Georges-Orwell---La-ferme-des-animaux.jpg

 

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de Neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :

« Tout deuxpattes est un ennemi. Tout quatrepattes ou tout volatile, un ami. Nul animal ne portera de vêtements. Nul animal ne dormira dans un lit. Nul animal ne boira d’alcool. Nul animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »

Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer :

« Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres. »

 

Depuis plusieurs années, 1984 fait partie de mes « livres à lire », mais c’est finalement La Ferme des animaux que j’aurais eu le plaisir de découvrir en premier.

« Quatrepattes, oui ! Deuxpattes, non ! » est le slogan qui anime la Ferme des animaux, anciennement dénommée la Ferme du Manoir. Le discours du cochon Sage l’ancien sur la condition des animale a en effet fait réfléchir et réagir : il a entraîné une intense activité clandestine durant plusieurs semaines. Boule de Neige et Napoléon, accompagnés de Brille-Babil, cochons eux aussi, ont élaboré un système philosophique « l’animalisme » et entendent bien conduire l’ensemble des animaux à un soulèvement contre Mr Jones, le propriétaire des lieux. Très vite, tous les animaux sont d’accord pour tenter de vivre en autarcie, convaincus que la présence de l’homme leur est néfaste. Mais la discorde entre chefs ne tarde pas à faire son apparition et, tandis que Boule de neige est évincé, les animaux font face à des règles de plus en plus rigoureuses et de moins en moins égalitaires…

A travers cette fable animalière bien connue, George Orwell dénonce la révolution communiste et le stalinisme, non sans avoir auparavant aiguisé une plume des plus satiriques. Les événements qui agitent la paisible Ferme du Manoir sont criants de vérité. Pas une page n’est tournée sans que le talent et la perspicacité de l’auteur ne se présentent comme des évidences. Un classique qu’il faut avoir lu !

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Camarades, est-ce que ce n’est pas clair comme de l’eau de roche ? Tous les maux de notre vie sont dus à l’Homme, notre tyran. Débarrassons-nous de l’Homme, et nôtre sera le produit de notre travail. C’est presque du jour au lendemain que nous pourrions devenir libres et riches. A cette fin, que faut-il ? Eh bien, travailler de jour et de nuit, corps et âme, à renverser la race des hommes. C’est là mon message, camarades. Soulevons-nous ! Quand aura lieu le soulèvement, cela je l’ignore : dans une semaine peut-être ou dans un siècle. Mais, aussi vrai que sous moi je sens la paille, tôt ou tard justice sera faite. » (p.14)

 

 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Piplo 28/05/2012 14:57

Je viens de le lire et comme toi je le découvre en premier alors que 1984 est dans ma PAL depuis un moment! J'ai beaucoup apprécié l'écriture d'Orwell!

Luna 07/06/2011 11:25


J'adore ce livre, j'adore la façon dont c'est raconté : simple, sans détour, Orwell ne nous cache rien et c'est ce qui donne ce côté aussi horrible à ce livre.
On se sent totalement impuissant devant cette histoire, les personnages sont totalement aveugles face à ce qui se passe autour d'eux, mais ce serait la même chose pour nous si on était à leur
place... Je crois que c'est un livre qui rétablit la vérité qui nous remet à notre place : après l'avoir lu, plus personne ne peut dire "j'aurais été à leur place, je me serais battu"... Je crois
qu'après avoir lu "La ferme des animaux" on comprend réellement qui sont les victimes des régimes totalitaires, ce qu'il se passe et je crois que ça encourage notre respect pour ces gens qui n'ont
pas eu le choix, qui croyaient en leur liberté et qui ne l'ont jamais vue...
Je crois que c'est tout simplement un livre à lire.


Anjelica 26/05/2011 20:53


j'avais beaucoup aimé et 1984 aussi d'ailleurs !


LN 19/05/2011 16:26


Il fait vraiment partie des livres à lire et tu verras qu'il ne représente qu'un avant goût ce que tu liras dans 1984.


lasardine 19/05/2011 09:30


il est dans ma PAL, mais contrairement à toi, j'ai d'abordlu "1984"... celui ci viendra, c'est sûr!


Alex-Mot-à-Mots 18/05/2011 11:44


Un roman que j'avais adoré.


Véro. 16/05/2011 21:11


Depuis le temps que je me dis qu'il faudrait que je le lise. Tu le rappelles à ma mémoire !


Bene 16/05/2011 14:27


Meilleur que 1984. Plus ludique mais toujours avec un message très important et très fort !


Tiphanie 16/05/2011 12:45


C'est un des premiers livres que j'ai lu en anglais et j'avais beaucoup aimé, le texte est très abordable.


Nico 16/05/2011 12:30


Je l'ai également adoré: très pertinent, et en même temps passionnant à lire.


Leiloona 16/05/2011 07:26


Je le relis tous les ans pour le boulot ! :P


Stephie 16/05/2011 06:44


Il est dans ma PAL, ton avis va lui redonner une bonne place ;)


Kikine 16/05/2011 03:35


Super bon livre qu'il faut avoir lu, en effet !


Karine:) 15/05/2011 23:20


Ce roman avait été une révélation quand je l'ai lu il y a quoi... 19 ans. Et j'aime toujours autant. Certains passages sont criants de vérité.


zarline 15/05/2011 20:43


J'ai moi aussi 1984 dans ma PAL prioritaire depuis... euh, plus d'un an maintenant. Trop de nouvelles tentations en permanence, c'est dur la vie de lectrices ;-) Celui-ci est également dans ma PAL
et j'espère lire les deux bientôt... Merci pour la pique de rappel.


saxaoul 15/05/2011 20:01


Moi aussi j'ai préféré celui-ci à 1984. C'est très parlant et plein de réflexions intéressantes.


krol 15/05/2011 18:54


Oui, il est excellent ce livre-là !


Lystig 15/05/2011 18:46


je m'en rappelle: très dénionciateurs, ses livres !