Douglas Kennedy, Piège nuptial

Publié le par calypso

Douglas-Kennedy---Piege-nuptial.jpg

 

Ce qui a manqué à Nick, journaliste américain en virée dans le bush australien ?

Quelques règles élémentaires de survie :

1) Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs.

2) Ne jamais céder aux charmes d'une auto-stoppeuse du cru.

3) Et ne jamais se laisser droguer, enlever et épouser par ladite autochtone.

Dans son village, en effet, le divorce n'est pas autorisé. Mais le nombre de veuves y est impressionnant...

  

Non, non, je n’ai pas copié !!! Comme Pimprenelle et Lasardine, je vous présente aujourd’hui mon premier Douglas Kennedy : Piège nuptial. Lasardine a osé, alors j’en remets une couche : si j’ai choisi ce titre, ce n’est pas tellement pour le sujet mais pour le nombre de pages…

 

Retour en arrière : il y a quelques semaines, Pimprenelle remarquait, sur le forum Livraddict que nous sommes nombreux(ses) à fréquenter, qu’elle n’avait jamais lu Douglas Kennedy. Elle n’était pas la seule !!! Nous sommes donc plusieurs à avoir découvert en même cet auteur, le choix du titre appartenant à chacune (eh oui, seules les filles se sont lancées dans l’aventure).

 

Cela a donné une idée à Pimprenelle : découvrir ensemble et régulièrement des auteurs. Les explications sont ici. J’essaierai d’être de la partie de temps en temps, selon mes occupations, mes autres lectures et l’auteur choisi.

 

Bon, et si je vous parlais quand même de Piège nuptial ? Juste un mot pour commencer sur la quatrième de couverture : elle donne le sujet du roman mais j’avoue que je reste perplexe face à la dernière phrase… je la trouve un peu racoleuse, tout comme le titre finalement qui est passé de Cul-de-sac à Piège Nuptial. C’est sans doute plus vendeur ? Une remarque : en lisant ce roman, j’ai pensé à La colline a des yeux, un film particulièrement horrible que je ne conseille pas ! Pourquoi ? J’imagine que c’est à cause de la monstruosité de ce qui s’y déroule (la difformité physique du film évoqué faisant place à une déviance morale dans le roman) et du choix du lieu qui, bien sûr, est nécessaire à l’histoire.

Revenons à nos moutons (remplacés ici par des kangourous). Lorsque Nick Hawthorn, jeune journaliste originaire du Maine, arrive à Darwin, il ne se doute pas une seule seconde que son périple australien va virer au cauchemar. Sa rencontre brutale avec un kangourou n’est rien en comparaison de sa rencontre avec Angie, une blonde nymphomane croisée au bord d’une route. Cette dernière habite à Wollanup, petit bled isolé de 53 habitants. Les premiers mots échangés entre les deux personnages laissent entrevoir quelque chose d’étrange : « La loi australienne, c’est pas la loi de Wollanup. », « Eh ben, savoir que si tu mourrais ou disparaissais demain, personne s’en soucierait. », « Tu voudrais pas appartenir à une famille, un groupe ? », « Ouais. Tu feras l’affaire. » Mais voilà, Nick est un homme, et il est trop couillon pour s’apercevoir de quoi que ce soit ! Bref, notre américain exilé se retrouve bien vite marié et séquestré à Wollanup. S’enchainent alors de longs mois au cours desquels il prend son mal en patience tout en imaginant un moyen d’évasion. Mais rien n’est plus dangereux à Wollanup que de trahir la confiance accordée…
Est-ce que j’ai aimé ce livre ? Oui ! Même si je trouve tout cela peu vraisemblable, j’ai quand même été happée par l’histoire et j’avais hâte de connaître le fin mot de tout cela. D’ailleurs, je trouve la fin particulièrement savoureuse. Le cauchemar est-il fini ?

Est-ce que cette lecture m'a donné envie de lire d'autres romans de Douglas Kennedy ? Là, tout de suite, non...

Mes camarades de lecture pour ce mini-challenge "Découvrons Douglas Kennedy" :

- Pimprenelle : Piège nuptial
- Lasardine : Piège nuptial
- Cacahuète : L'homme qui voulait vivre sa vie

- Véro : Les charmes discrets de la vie conjugale

- Evilysangel : La poursuite du bonheur
- Stephie : Rien ne va plus
- Mel : La poursuite du bonheur

 

L’œuvre en quelques mots…

 
« [...] j'ai aussitôt basculé dans un sommeil pesant, une chute libre dans des abîmes d'un noir comateux, des antres silencieux où de soudains éclairs de lumière illuminaient parfois une scène troublante : Angie me ligotant les mains et les pieds...
Plongeant une seringue dans une petite fiole...
Enfonçant laiguille dans mon bras...
C'était un drôle de rêve. [...]
Mais j'avais déjà replongé dans le néant et ses ténèbres sans fond. Et j'y suis resté des heures. Des jours. Protégé de tout par ce vide. Heureux.
Jusqu'à ce que je me réveille. »

 

 

 

1-douglas-kennedy_2-logo-copie-1.jpg


 

Commenter cet article

CLC 22/04/2010 21:58


C'est le premier livre de Kennedy que l'on m'avait conseillé de lire. Il s'appelait à l'époque "Cul de Sac". Je l'ai commencé deux fois, jamais accroché ! Mais paradoxalement, j'ai lu quasi tout
ses autres livres !!! Mes préférés : "L'homme qui voulait vivre sa vie" et " La poursuite du bonheur". J'ai beaucoup aimé ! Il ne faut pas s'arrêter à ce livre !!! Par contre, "La femme du Vème"
m'a un peu déçue ...J'attends que son dernier sorte en poche ...


calypso 23/04/2010 11:16



Je ne tire pas un trait dessus, j'en lirai un autre, à l'occasion !



Anjelica 06/03/2010 18:33


j'ai lu ce livre sous ton titre initial et j'avoue que j'ai beaucoup aimé ! Invraisemblable, je me pose la question ? Il y a des choses et des gens si étranges sur cette planète.


Véro 05/03/2010 18:20


Je n'ai pas été convaincue mais j'en lirai un autre ... un jour ...


calypso 05/03/2010 19:54


Un jour pour moi aussi...


choupynette 20/02/2010 19:42


j'avais bien aimé Les désarrois de Ned Allen.. plus rien lu depuis.


Lilibook 20/02/2010 11:45


Jamais lu encore du Kennedy.


Philippe D 19/02/2010 21:01


J'ai 2-3 livres de cet auteur dans ma bibliothèque mais je n'en ai pas encore lu un seul. Trop d'auteurs, manque de temps.


Marie L. 19/02/2010 15:20


Au moins ton avis est clair...
Je découvrirai cet auteur plus tard, cet été peut-être...


Céline 19/02/2010 13:45


Tu donnes très envie de le lire. Je ne connais pas du tout cet auteur, et je vais profiter de la bonne idée de Pimprenelle pour le découvrir !


lili 18/02/2010 18:33


encore un titre à ajouter à ma liste de courses littéraires, merci pour le budget qui explose ! tu me donnes vraiment envie de découvrir cet auteur !


Marie 18/02/2010 13:30


Vous vous êtes données le mot !
Comme je viens de le dire à Stephie, les deux derniers titres de cet auteur ne m'ont pas du tout plu, alors...


calypso 18/02/2010 14:38


Même pas :)
Je pensais que Douglas Kennedy avait plus de succès que ça...


esmeraldae 18/02/2010 11:24


j'avais bien aimé, un roman différent de kennedy


Stephie 18/02/2010 08:09


Ce titre fait partie de ceux que j'ai envie de découvrir de l'auteur. Mais je vais faire une petite pause et y revenir plus tard ;)


AL 17/02/2010 20:45


Je n'ai pas lu Piège nuptial, mais visiblement ce n'est pas par celui-là qu'il fallait commencer !
Kennedy est assez inégal, je te conseille La poursuite du bonheur, que j'avais beaucoup aimé (ça fait quelques temps que l'envie de le relire me titille d'ailleurs !)


calypso 17/02/2010 21:01


J'ai lu des avis sur La poursuite du bonheur qui ne m'ont pas donné envie... je crois que je vais attendre un peu.


Géraldine 17/02/2010 20:22


J'ai lu ce livre sous son titre original et effectivement moins racoleur. Pour moi, ce livre fut un véritable coup de coeur et de stress, me demandant comment ce pauvre homme allait bien pouvoir
s'en sortir !


calypso 17/02/2010 20:43


En tout cas, ça ne donne pas envie de s'aventurer seul dans le bush !


Le Cinévore 17/02/2010 16:52


Un des rares Douglas Kennedy que je n'ai pas lu... J'aime bien cet auteur, c'est facile à lire, il maintient bien le suspens... Même si c'est toujours un peu la même chose, c'est un peu le roman
qu'on emmène à la plage pendant l'été... Mais mon Dieu, ce qu'il peut maltraiter ses personnages ! lol !


calypso 17/02/2010 17:20


"le roman qu'on emmène à la plage"... oui, c'est un peu l'impression que j'ai !


Cacahuète 17/02/2010 14:11


Décidément, vous êtes nombreuses à avoir choisi ce titre !
contente qu'il t'ai plu ! j'avais beaucoup aimé moi meme !


calypso 17/02/2010 14:15


Oui, le hasard et le nombre de pages ! J'avais peur de ne pas aimer et de devoir me farcir plus de 400 pages...


Constance 17/02/2010 13:29


Je l'ai adoré aussi (malgré une fin un peu bâclée) sous le titre cul-de-sac. Par contre c'est le seul polar de Kennedy et il paraît qu'il n'est pas vraiment représentatif de son auteur.


calypso 17/02/2010 14:07



Il faudrait que j'en lise un autre pour me faire une idée, mais quand je lis que ses romans ressemblent un peu aux téléfilms de l'après-midi, ça me rebute un
peu...



pimprenelle 17/02/2010 12:59


Nos avis se rejoignent : une lecture plaisante mais peu vraisemblable. Pas une découverte extraodinaire donc...


calypso 17/02/2010 13:58



Ce n'est pas un coup de coeur en tout cas !



lasardine (la ronde des post-it) 17/02/2010 12:47


héhé! Piège nuptial power!! pour l'instant, c'est celui là qui a été le plus choisi!

on est happés dans l'histoire ouais, c'est tout à fait ça!!
moi aussi je trouve la fin assez ouverte... y aura t'il une suite?? pô sûre, il l'aurait déjà faite, nan??

pour ce qui est de relire Kennedy, je ne suis pas pressée, mais je pense que je le ferai quand même :)


calypso 17/02/2010 14:00



Ouiii on est trop fortes ! Les grands esprits tout ça... !

J'en lirai un autre à l'occasion puisque celui-ci semble un peu à part, et c'est son premier aussi...