Colette, Dialogues de bêtes

Publié le par calypso

 

Colette---Dialogues-de-betes.jpg

 

TOBY-CHIEN : Elle me saisit par la peau du dos, comme une petite valise carrée, et de froides injures tombèrent sur ma tête innocente : « Mal élevé. Chien hystérique. Saucisson larmoyeur. Crapaud à cœur de veau. Phoque obtus... » Tu sais le reste. Tu as entendu la porte, le tisonnier qu'elle a jeté dans la corbeille à papier, et le seau à charbon qui a roulé béant, et tout...

KIKI-LA-DOUCETTE : J'ai entendu. J'ai même entendu, ô Chien, ce qui n'est pas parvenu à ton entendement de bull simplet. Ne cherche pas. Elle et moi, nous dédaignons le plus souvent de nous expliquer.

 

Que dire ? Ce petit texte de Colette traînait depuis un moment dans ma bibliothèque… Je l’avais acheté avec beaucoup d’envie puis j’ai fini par l’oublier. Dialogues de bêtes est mon premier Colette (c’est grave, docteur ?) et, franchement, quelle déception ! Je n’ai pas du tout accroché, j’ai même eu beaucoup de mal à en venir à bout. L’auteure donne la parole à Toby-Chien, un bull bringé, ainsi qu’à Kiki-la-Doucette, un angora tigré. Dans cet univers animalier, Elle et Lui (la maîtresse et le maître) ne sont jamais très loin. Chien et chat évoquent tour à tour leur attachement envers leurs maîtres, chacun ayant sa préférence, et ils abordent les sujets de la vie quotidienne non sans se chamailler de temps en temps. C’est charmant, parfois, intelligent et poétique, souvent, mais malgré tout assez ennuyant…

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« TOBY-CHIEN […] : Elle m’a dit de retourner au salon, parce que… parce que je mangeais aussi des mirabelles.

KIKI-LA-DOUCETTE : C’est bien fait ! Tu as des goûts ignobles, des goûts d’homme.

TOBY-CHIEN, froissé : Dis donc, je ne mange pas du poisson gâté, moi !

KIKI-LA-DOUCETTE : Tu lèches des choses plus dégoûtantes.

TOBY-CHIEN : Quoi, par exemple ?

KIKI-LA-DOUCETTE : Des choses… sur la route… pouah ! » (p.48)

 

Commenter cet article

Moka 10/08/2011 16:10


Je pense que ce livre n'est peut-être pas le meilleur pour se faire une idée de l'écrivain...


claudialucia ma librairie 09/08/2011 20:45


J'avais adoré quand j'étais jeune mais quand j'ai voulu le faire lire à mes filles, ça était un fiasco complet. Comme toi, et même pire : elles ont trouvé ce texte maniéré et ridicule! Il est vrai
que c'est une oeuvre mineure de Colette.


Stephie 09/08/2011 07:36


Je l'ai lu en 6e (ahum) et Dieu que ça m'avait déjà saoulée enfant ;)


pimprenelle 08/08/2011 12:50


J'ai découvert Colette à la fac et j'avais apprécié. Tu n'as peut-être pas choisi le bon titre pour commencer?


Emeralda 08/08/2011 11:33


A lire en douceur et avec parcimonie peut-être ?


Séverine 08/08/2011 11:01


J'ai étudié une oeuvre entière de Colette au lycée... et bon sang que ce fut fastidieux...! Ce n'est vraiment pas une auteure que j'apprécie...