Catherine Sanderson, Petite anglaise

Publié le par calypso

Catherine Sanderson - Petite anglaise

 

« La France ! C'était si séduisant, si exotique, si intrigant par sa proximité... » Cette Petite Anglaise, comme elle se surnomme elle-même, rêve de vivre en France depuis son premier cours de langue, au collège. Embauchée comme lectrice à la Sorbonne, elle entame avec ravissement sa nouvelle vie de Parisienne, mais a vite le sentiment de vivre en touriste, à côté des Français, et non avec eux. Jusqu'au jour où elle rencontre celui qu'elle appellera « Mr. Frog », un Français tendre et drôle qui lui ouvre son cœur et les portes de son pays.

 

Sept ans plus tard, Petite Anglaise se débat dans une routine qui l'épuise, entre un compagnon peu compréhensif et une petite fille qui réclame une attention constante. Ayant découvert par hasard l'existence des blogs, ces journaux intimes sur Internet, elle décide de se lancer. D'abord désireuse de raconter les anecdotes de sa vie parisienne a ses compatriotes, elle partage bientôt ses états d'âme avec ses lecteurs. Son blog devient un refuge, une seconde peau, dont le succès inattendu va déplacer les frontières de l'intime et bouleverser son existence.

 

Il y a parfois, entre nous et les livres, des malentendus. On est attiré par un roman à la couverture alléchante ; on est sûr, en lisant le résumé, de ne pas s’ennuyer ; on est convaincu qu’à défaut d’être de la grande littérature le roman en question va nous faire bien rire. C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque Livraddict a proposé un partenariat, il y a quelques semaines, avec les Editions Calmann-Lévy pour découvrir Petite Anglaise de Catherine Sanderson. J’ai réellement cru que l’histoire que j’allais lire serait un moment de détente et de franche rigolade, un récit du type Bridget Jones, en direct de Paris. En fait, il y a eu malentendu.

L’histoire est celle, autobiographique, de Catherine, une jeune anglaise fraîchement débarquée en France depuis son Angleterre natale. Après sa deuxième année de fac, direction Rouen où elle obtient un poste d’assistante en lycée. Le premier contact avec la France, plutôt rocambolesque, s’était fait quelques années auparavant lorsque, adolescente, Catherine avait effectué un séjour chez une correspondante française rencontrée par l’intermédiaire du magazine Vocable. A Rouen, elle est heureuse d’avoir un premier petit copain français (rien de tel pour s’améliorer dans la langue). Un an plus tard, elle décroche un poste à la Sorbonne Nouvelle. A Paris, elle suit des cours de secrétariat bilingue. Sa vie bascule le jour où Sarah, une amie écossaise, passe une annonce dans un magazine bilingue : « Jeune fille anglaise ouverte cherche amis français ». Nombreux sont les hommes à répondre à l’annonce mais l’un d’entre eux ne sera pas charmé par l’écossaise, mais par l’anglaise. Quelques années plus tard, rien ne va plus entre le surnommé Mr.Frog et la Petite Anglaise (qui ont eu ensemble une petite fille, Tadpole). Les doutes font alors place aux certitudes…

C’est rare, mais ça arrive, j’ai vraiment peiné à lire ce roman. J’ai lu une première fois les trois premiers chapitres (environ 50 pages) et, comme j’avais l’impression d’être passée à côté, j’ai repris ma lecture depuis le début. Le livre semble prendre son envol lorsque Catherine commence son blog, mais en fait non. Je n’ai pas trouvé ce roman drôle, je ne l'ai pas non plus trouvé émouvant. Je me suis réellement ennuyée : les « aventures » de Catherine m’ont laissée complètement indifférente. Le blog tient dans ce roman une place essentielle. Cela aurait pu m’intéresser étant moi-même blogueuse. En fait, pas du tout. La conception que j’ai du blog et d’internet de manière plus générale est bien différente de celle de Catherine. Exposer sa vie privée comme elle le fait sur son blog est une idée avec laquelle j’ai beaucoup de mal. Des moments aussi intimes qu’une rupture par exemple n’ont, à mon sens, pas à être dévoilés. Mais c’est un avis très personnel. Il m’a semblé que Catherine Sanderson vivait à travers son blog et j’ai parfois trouvé ça malsain. Un des personnages du roman expose d’ailleurs cette idée : « Avons-nous vraiment besoin de savoir tout ça ? s’est plainte Teresa sans attendre. Ne croyez-vous pas que certaines informations devraient rester du domaine de la vie privée… ? Tous ces détails personnels que vous dévoilez, des détails qui, à votre place, me donneraient envie de rentrer sous terre… Une fois que vous lâchez quelque chose dans le cyberspace, il n’y a aucun moyen de le rattraper. »

Pour ceux que le roman intéresserait tout de même, sachez que le blog de l’auteure est visible sur le net à cette adresse : http://www.petiteanglaise.com (je ne vous cache pas ma surprise quand j’ai vu que le blog était écrit en anglais… c’est étrange quand on sait qu’à plusieurs reprises, l’auteure regrette, après quelques mois passés en France, de ne côtoyer quasiment que des Anglais...).

 

Merci à l’équipe de Livraddict (je me répète, mais allez y faire un tour !) et aux Editions Calmann-Lévy !


Les avis de :  Jess, Lyra Sullyvan, Miiiel, Celsmoon.


 

livraddictlogo-copie-1




L’œuvre en quelques mots…

 

«  Tandis que nous regagnions le bureau en silence, en nous préparant à affronter les courants d’air glacé de la climatisation, je me suis demandé dans quelle mesure la nécessité de trouver de la matière pour Petite Anglaise guidait réellement mes choix. Vivais-je ma propre vie, ou bien était-ce elle le maître chorégraphe qui me poussait là où se trouvait les bonnes histoires ? Aurais-je vécu différemment ma vie, si cette dernière n’était pas le sujet de mon blog ? »

 

 

 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Violaine 01/06/2011 04:07


Je viens de finir ce livre et je me suis demandé ce que d'autres blogueuses en pensaient, d'où ma démarche de chercher des articles sur ce sujet.
Je me permets de vous écrire car, contrairement à vous, je l'ai lu très rapidement. J'ai également trouvé que certains passage étaient très émouvants, notamment quand elle annonce sa décision de
rompre avec son conjoint.
Cela étant dit, elle raconte des détails très intimes de sa vie, qui ont dû en gêner plus d'un.
En revanche, ce qui m'a gênée le plus, c'est qu'elle expose sur son blog qu'elle n'avait pas trop de choses à faire à son travail (elle est secrétaire) et que pendant ses heures de bureau, elle
écrivait des billets. OU encore, quand elle indique sur son blog qu'elle a menti à son employeur, lorsqu'elle doit soit disant aller chercher sa fille (motif pour partir plus tôt) alors qu'en fait
elle va voir son amant... Quelle inconscience !
On l'a comparée avec Bridget Jones, parce que cette dernière était une assistante, anglaise, relatant sa vie amoureuse et ses tâches quotidiennes du bureau. Mais dans le film, l'héroïne tient un
carnet intime, alors que la "Petite anglaise" dévoile à tous ceux qui se connectent sur son blog une très grande partie de ses "secrets". Confidences que ses collègues n'ont pas su garder pour
elles, puisque les révélations lui ont fait perdre son emploi de secrétaire. Comme quoi, il faut quand même faire attention à ce que l'on écrit quand on tient un blog. Remarquez que j'écris ça tout
en pensant qu'elle est éditée et connaît le début de la gloire sur la base de sa mésaventure. Elle en est peut-être très satisfaite...


calypso 01/06/2011 14:03



Merci pour cet avis complet et intéressant que je partage en grande partie !



DEL REY Victor 08/01/2010 18:10


il doit être très intéressant comme livre. Je vais tenter de l'avoir à tout prix....

N'hésitez pas à visiter mon blog et ses buts :
http://victordelrey.over-blog.com/
A bientôt !!!


calypso 08/01/2010 18:40


En tout cas, je ne l'ai pas trouvé intéressant...


lael 08/01/2010 10:29


dès que je le vois en librairie, je le feuillette!! on sait jamais


calypso 08/01/2010 18:39



C'est le mieux que tu puisses faire !



Edelwe 06/01/2010 11:59


Vu les différents avis, je passe! Dommage, l'idée me plaisait bien!


calypso 06/01/2010 16:59


Peut-être que les avis positifs te feront revenir sur ta décision !


Alex-Mot-a-Mots 04/01/2010 10:34


Les 4e de couverture sont parfois trompeuses, et avec les livres en cadeau, on ne peut pas non plus lire quelques pages. Dommage pour ce bouquin.


calypso 06/01/2010 17:11


Justement, comme c'est un cadeau, je ne me plains pas trop :) J'étais vraiment partie sur autre chose, j'avais dû broder un peu à partir de la couverture puisque je
m'attendais bizarrement à quelque chose de drôle.


Miiiel 03/01/2010 22:10


Vraiment , tu as bien résumé les choses !!!! De mon côté... peut-être à cause de l'ennuie, je n'ai pas réussi à expliquer correctemnt ce qui m'a géné dans ce bouquin. Mais je crois bien que c'est
parceque moi même je n'ai pas bien ciblé mon ressenti !
Du coup ça fait plaisir de lire ton avis, tu met le doigt dessus !
( et merci pour ton lien :)


calypso 06/01/2010 16:58



Ce n'est pas toujours facile de parler de nos lectures. J'ai parfois plus de facilité à écrire certains billets.



Celsmoon 03/01/2010 22:05


Non vraiment pas, je me demande si je dois continuer les essais chick-litt


calypso 06/01/2010 17:07


Tu finiras peut-être par apprécier un bouquin...


pimprenelle 03/01/2010 20:03


La présentation me plaisait assez!
Dommage!


calypso 06/01/2010 17:07


Oui, dommage !


Constance 03/01/2010 17:05


Ca lève une partie du mystère !!!


belledenuit 03/01/2010 15:57


Pour ma part, je l'ai dévoré même si comme toi je ne suis pas pour de mettre en avant sur un blog sa vie privée. Cependant, certaines de ses interrogations quant à sa vie de mère célibataire sont
intéressantes. Par moment, je me suis vue il y a quelques années en arrière quand j'élevais seule ma fille. Le regard des autres, la façon dont on est perçu c'est terrible ! On la sent fragile par
ce côté là. Le tout est d'arriver à se trouver en tant qu'individu et c'est difficile dans certaines circonstances.


calypso 03/01/2010 17:44



Je comprends que ses interrogations puissent intéresser certains d'entre nous car, après tout, son histoire peut être celle de n'importe qui.



Constance 03/01/2010 12:03


A voir la couverture et la 4° de couverture j'aurais tiré exactement la même conclusion que toi. Peut-être faut-il être anglais pour apprécier à leur juste valeur ces "aventures" ? Mais alors
pourquoi un livre en français ?


calypso 03/01/2010 13:30


Le livre n'a pas été écrit en français, mais en anglais.


esmeraldae 03/01/2010 11:04


que des avis négatifs. c'est vrai que moi même j'ai envie de le lire pour la couv!


calypso 03/01/2010 11:05



La couverture est très sympa, c'est vrai !



Mélopée 03/01/2010 10:26


Ah oui, à première vue ça avait l'air d'être de la bonne chick litt détente. Mais ton "décrochage" du livre est parfaitement argumenté donc je crois qu'on peut tous comprendre que certaines fois la
déception est au RDV ;)


calypso 03/01/2010 10:33


Décrochage complet, j'ai lu au moins trois autres livres entre le début et la fin de ma lecture...


Mariiine 03/01/2010 10:06


Le résumé est super intéréssant mais j'avoue que ton avis me laisse sceptique.
Je vais quand même ajouter ce livre à ma LAL =D


calypso 03/01/2010 10:08


Tu peux toujours le feuilleter en librairie :)


100choses 03/01/2010 08:56


j'étais aussi très attirée par la couverture, mais vu les divers avis lus un peu partout, il n'entrera certainement pas dans ma LAL.


calypso 03/01/2010 10:05


Il y avait pourtant des avis très positifs.


Anneso 03/01/2010 08:56


Ce n'est pas trop mon genre non plus... et ton résumé m'a franchement refroidit :)


calypso 03/01/2010 10:05


Ta PAL me remercie :p


Lyra Sullyvan 03/01/2010 01:17


Pendant le bouquin je n'y pensais pas tellement, mais une fois le livre fermé, la lumière éteinte, dans mon lit, j'y ai réfléchi et je me suis dit que c'était un peu malsain effectivement d'exposer
autant sa vie. Mais bon c'est sa décision, elle en assume les conséquences.
Dommage que tu n'y aies pas trouvé ce que tu cherches! Personnellement, même si parfois je la trouvais un peu selfish, je me suis quand même bien embarquée dans l'histoire, peut-être parce que
justement avec toutes les infos qu'elle donne, on peut se glisser plus facilement dans la peau du personnage (enfin de la personne vu que c'est une histoire vraie), mais je comprends qu'on puisse
ne pas adhérer!
Bonne soirée :)


calypso 03/01/2010 10:00


Dommage en effet, mais pour qu'il y ait des coups de coeur, il faut des déceptions.


Celsmoon 03/01/2010 00:30


Tiens le lien du mien, je t'ajoute chez moi : http://celsmoon.hautetfort.com/archive/2009/12/29/petite-anglaise-catherine-sanderson.html


calypso 03/01/2010 10:02


Merci Celsmoon, j'ai rajouté ton lien. J'avais pu constater en lisant ton billet que tu n'avais pas accroché non plus.


la ronde des post it (lasardine) 02/01/2010 23:09


je partage ton avis (même si j'ai quand même trouvé le côté "blog" plutôt intéressant, manière de bloguer à laquelle je n'adhère pas et en ce sens j'ai trouvé pas mal d'anecdote intéressantes,
révélatrices...)
comme toi, je n'ai pas du tout accroché à cette histoire, mais je pense que ma déception a été moindre dans le sens où je n'en attendais rien de particulier!
y'a des déceptions, c'est clair, on pet pas faire toujours une bonne pioche ;)
espérons que les prochains partenariats nous apporterons de meilleures surprises :D


calypso 03/01/2010 10:04


J'en suis convaincue, j'ai commencé un autre part' hier soir qui me plait davantage.
Le problème avec Petite anglaise, c'est que j'ai vraiment cru ne jamais en voir le bout. Etre déçue par un roman de 150 pages, c'est une chose, mais quand il s'agit de 350 pages et qu'on
s'ennuie dès la 50ième...


Véro. 02/01/2010 22:24


Personnellement, et en dépit des bonnes critiques que j'ai pu lire, ce livre ne m'attire pas bien que je n'arrive pas à cerner, ce qui dans les billets (et même les positifs) me déplaît.


calypso 02/01/2010 22:26


J'ai l'impression qu'il n'y a pas de juste milieu... on adore ou pas. Je ne suis pas en mesure de te le conseiller, mais si les autres articles ne parviennent pas à te
convaincre, alors...


Stephie 02/01/2010 22:19


Ce n'est pas mon style de livre. Je ne regrette pas de ne pas avoir tenté ce partenariat ;)


calypso 02/01/2010 22:20



Pour une fois, j'avais envie de rire... loupé !



Gio 02/01/2010 22:16


Je trouve le résumé de la 4eme de couverture assez "cliché" ...


calypso 02/01/2010 22:21


Tu n'as pas tort !