Barbara Constantine, A Mélie, sans mélo

Publié le par calypso

 

Barbara Constantine - A Mélie, sans mélo

 

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Durant tout l'été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique... Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

Ce roman m’a fait une bonne première impression : j’aime la simplicité de la couverture et j’ai trouvé très sympathique la dédicace au début du roman. Teintée d’humour, elle m’a semblé donner le ton. A la lecture des premiers chapitres, je me suis dit que j’allais aimer ce petit roman. Les chapitres, courts, donnent une certaine fluidité à la lecture et c’est assez agréable. L’histoire est celle de Mélie, une vieille dame vivant à la campagne et accueillant, le temps d’un été, sa petite fille Clara, attristée de voir que sa Playstation est tombée en panne dès le début de son séjour... Mais, si Mélie est incontestablement le personnage principal de notre histoire, d’autres personnages gravitent autour d’elle. L’auteur nous propose ainsi quelques tranches de vie : le lecteur découvre Gérard qui vient de se faire quitter par sa femme, mais aussi Marcel, un vieil ami mécanicien de Mélie, ou encore Bello, le parrain de Clara, « un espèce d’ovni, un artiste, quoi ». Les journées sont bien remplies, on profite de ce qu’offre la campagne, on fait du vélo, on pêche à mains nues, on s’amuse de la vie. Et puis, la maladie pointe le bout de son nez, mais on l’oublie vite car ce n’est pas si grave… Le récit est également ponctué de souvenirs : un premier baiser, le goût des fruits cueillis sur l’arbre, le décès d’un époux…

Je me suis rendu compte à la lecture qu’on pouvait très facilement trouver tout cela charmant, mais, pour ma part, j’ai trouvé que cela débordait de bons sentiments. Certes, cela fait du bien, mais c’en est presque énervant. Du coup, j’ai trouvé ce roman fade, sans saveur. Je me suis ennuyée, souvent, et je n’ai pas saisi l’intérêt de cette histoire… en tout cas, je n’ai rien vu de bien original dans ces 240 et quelques pages. Le style d’écriture, très oral, voire enfantin, a fini, lui aussi, par me lasser. La fin, quant à elle, est décevante, à l’image de l’ensemble.

 

Une fois n’est pas coutume, mon avis est différent de ceux que j’ai pu lire… Je vous invite à découvrir les impressions de Lily, Elora, Clara, Tulisquoi...

 

  

Livraddict-copie-1

 

 

Le Livre de poche-copie-1

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Elle se dit qu’elle n’a pas grand-chose à léguer. Pas de fortune, pas de biens.

Mais elle connait la force de la patience. Et puis surtout regarder, écourter, sentir… Alors, elle voudrait lui apprendre, tout ça, à Clara.

Lui fabriquer plein de souvenirs.

A la petite Clarinette, p’tit poussin, ma minoune, p’tit lapin, ma pépette…

Des tas de souvenirs ! Des beaux ! Des rigolos !

Alors ? Qu’est-ce qu’elle t’a laissé, ta grand-mère, Clara ?

Du fric ? Un grand appart, une super bagnole ?

Non. Juste des souvenirs. Mais des… uniques…

Des qui ne s’oublient pas… »

 

Commenter cet article

pimprenelle 04/07/2010 17:48


J'étais assez tentée par ce titre, mais du coup, je ne suis plus sûre d'avoir envie de le lire..


calypso 04/07/2010 19:35



Il a quand même convaincu un grand nombre de lectrices :)



Tulisquoi 24/06/2010 21:24


C'est vrai, et moi, parfois, juste me faire sourire c'est déjà un bon point ! Bonne soirée :)


irrégulière 24/06/2010 16:50


ça a l'air très touchant en tout cas... je vois le truc où tu pleures à la fin quand tu es une sensible comme moi, non ?


calypso 24/06/2010 18:15



Ben... il n'y a pas vraiment de fin, alors...



Alex-Mot-à-Mots 23/06/2010 20:50


Une auteu re que j'avais bien aimé pour ses autres romans.


calypso 24/06/2010 18:15



Si j'ai l'occasion de lire un autre de ses romans, je le ferai avec plaisir.



Tulisquoi 23/06/2010 19:54


C'est vrai que c'est plein de bons sentiments. Moi ça m'avait donné une petite parenthèse pleine de soleil, après un roman plus sombre. Mais je comprends que ça peut énerver !


calypso 24/06/2010 18:14



A l'inverse, je peux comprendre qu'il plaise, c'est un livre qui fait sourire.



choco 23/06/2010 13:19


C'est marrant, c'est l'impression que je me faisais des titres de cette auteur... Je ne les ai pas lu et malgré les nombreux avis encenseurs, j'ai tjs redouté ce que tu viens enfin de ressentir !
ouf !


calypso 23/06/2010 14:25



Il en fallait bien une ! :)



Véro. 22/06/2010 09:21


Tu es tagguée sur mon blog si le coeur t'en dit ...


calypso 24/06/2010 18:13



Je m'en occupe dans la soirée Véro ;)



Stephie 21/06/2010 07:01


J'ai lu ton avis en diagonale car une collègue me l'a prêté et qu'il me fait très envie ;)


calypso 21/06/2010 18:22



J'espère que tu seras plus enthousiaste que moi !



Véro. 20/06/2010 15:34


Alors voilà que comme pour Les années d'innocence, nos avis divergent ... tes critiques sont justifiées mais il est vrai que ces faiblesses ne m'ont pas déragées car j'ai aimé le dynamisme et le
rythme du livre. Mais effectivement, je comprends que si l'on est pas "pris" par l'histoire, cela gâche la lecture.


calypso 21/06/2010 18:22



Oui, décidément ! On va bien finir par se mettre d'accord :)



lili 20/06/2010 15:30


Ah, mince si ça déborde de bons sentiments, je pense que je vais passer mon chemin... J'aime bien les livres qui dérangent en ce moment !


calypso 21/06/2010 18:23



Je m'aperçois que c'est aussi mon cas !



valérie 20/06/2010 12:12


Je n'ai pas été convaincue moi non plus.


calypso 20/06/2010 12:53



Bienvenue au club !



Edelwe 20/06/2010 11:48


Dans ma lal depuis quelques temps.


calypso 20/06/2010 12:03



J'imagine que ta LAL est longue...



Canel 20/06/2010 09:38


J'avais été déçue par ce roman, moi aussi, acheté aveuglément après avoir bcp apprécié 'Allumer le chat'... Je me suis néanmoins procuré le dernier roman de B. Constantine "Tom...", pas encore lu.


calypso 20/06/2010 09:44



Bon, je ne suis pas la seule finalement !



Anne Sophie 19/06/2010 22:10


il est dans ma pal. avis à suivre :)


calypso 20/06/2010 09:30



J'ai hâte de découvrir ton avis !



zorane 19/06/2010 19:03


C'est le genre de roman qui m'ennuie vite. Je passe


calypso 19/06/2010 20:15



Moi, ça peut me plaire mais là je n'ai pas accroché.



Pickwick 19/06/2010 18:40


Le coté "mignon tout plein", ce n'est définitivement pas pour moi... ton billet me confirme que j'ai bien fait de ne pas noter ce roman !


calypso 19/06/2010 20:16



L'avantage, c'est qu'il se lit vite :)



clara 19/06/2010 14:01


Comme je l'ai mis dans mon billet, c’est vrai que tout s’enchaîne parfaitement, qu’il n’y a pas de surprise ou de rebondissement. Une gentille bouffée de bonheur...
La fin par contre m'a déçue.


calypso 19/06/2010 16:43



Elle rend le roman incomplet, je trouve...



Cynthia 19/06/2010 13:15


J'ai acheté "Allumer le chat" il y a peu. Celui-ci me tentait aussi mais j'aviserai en fonction du premier ;)


calypso 19/06/2010 13:33



Mon avis est vraiment en décalage par rapport aux autres...



Laure 19/06/2010 13:13


Zut mais j'ai tellement aime Tom, petit Tom ... que je le lirai quand même mais un jour ou je n'aurai pas envie de me prendre la tête.


calypso 19/06/2010 13:32



J'aurais tendance à te dire de ne pas te fier à mon avis...



Elora 19/06/2010 12:27


Pour ma part, je pense qu'il n'aurait pas fallu que le roman soit plus long. Le style m'aurait également lassée.


calypso 19/06/2010 13:33



C'est un style que je trouve vite pénible.