Mathias Malzieu, Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi

Publié le par calypso

 

Mathias, une trentaine d’années mais une âme d’enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu’il rencontre sur le parking de l’hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 m, « docteur en ombrologie », soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et de rêver malgré la douleur… Il le fera grandir.

 

J'avais envie de lire Maintenant qu'il fait nuit sur toi depuis très longtemps. J'aime beaucoup les écrits qui parlent de la relation mère-enfant, et il faut bien reconnaître que Mathias Malzieu aborde ce thème avec beaucoup de sensibilité et une écriture poétique très originale. Les nombreux passages où il évoque le souvenir de sa mère m'ont vraiment touchée, j'ai essayé de faire une petite sélection de citations, mais le roman vaut vraiment le détour !
J'ai été un petit peu gênée cependant par l'interaction entre réalité et imaginaire : alors qu'il vient de perdre sa mère, Mathias rencontre en effet un géant. La deuxième partie de roman est alors davantage consacrée aux rapports entre ces deux derniers (et à l'aide qu'apporte le mystérieux docteur à Mathias), même si la figure de la mère reste bien sûr toujours présente. Peut-être suis-je trop terre à terre... Je dirais plutôt que j'aime être plongée dans un autre monde, mais l'être totalement, du début à la fin. C'est pourquoi j'ai adoré la première partie du roman et tous les passages où l'auteur évoque sa mère et j'ai seulement bien aimé les apparitions du géant qui constituent une sorte de métaphore du travail de deuil.
Je n'en ai pas fini avec Mathias Malzieu puisque La mécanique du coeur m'attend dans ma PAL !

Vous pouvez lire les avis de Cannibale, Edelwe, Karine et Lael !

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Est-ce que ça va mieux, est-ce que c’est léger comme une bulle de laisser son corps juste là, tel un vêtement abîmé que l’on ne peut plus porter ? C’est fini ce poids qui écrasait ton sourire ? qui écrasait ton ventre, qui t’écrasait ? Tu as pu t’échapper, dis ? Avec ton sourire en poche maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ? »

 « Tu es partie à 19h30. Les roses orange toutes neuves posées sur ta table de chevet et les petites lampées d’eau citronnée, ça n’a pas suffi. Pas plus que les tuyaux et les aiguilles plantées dans tes bras. 19h30, « c’est fini ». Dans l’horloge de ton cœur, la petite aiguille ne remontera plus jamais vers midi. »

 « J’irai truquer les horloges du mon de entier s’il le faut. »
 

Commenter cet article

nanet 16/05/2010 19:48


Je tente toujours de lire deux bouquins d'un auteur que j'ai apprécié. Comme il n'en a écrit que deux (a ma connaissance) celui-ci... entrera sous peu dans ma PAL !


calypso 16/05/2010 19:57



Je ne connais que ces deux-là en tout cas !



l'or des chambres 09/03/2010 11:46


J'ai bien envie d'essayer, les extraits sont très beaux en tout cas. Mais bon, je vais attendre d'avoir un peu moins de retard de lectures...
A bientôt !


liza 27/08/2009 10:37

J'ai adoré , mais préféré la mécanique du cœur quand même :)

calypso 27/08/2009 10:37


Je dois le lire, mais pas tout de suite !


Restling 23/08/2009 14:13

J'ai été extrêmement touchée par ce roman et lire les extraits que tu cites a suffi à me faire monter les larmes aux yeux...
Il a vraiment une belle écriture.

calypso 23/08/2009 14:56


Une belle plume en effet !


Géraldine 22/08/2009 23:56

Décidemment, les articles sur ce livre fleurissent ces temps ci sur la blogoshère et attisent ma curiosité !

Edelwe 22/08/2009 19:12

J'aime beaucoup cet auteur et j'ai adoré la mécanique du coeur. Quel style!

Lilibook 21/08/2009 17:38

Pas encore lu mais tentant.

Ys 21/08/2009 16:30

J'ai lu ce livre et ai été bien soulagée qu'il emprunte la voie du conte pour écrire sa peine plutôt que le roman lacrymal...

Mango 21/08/2009 10:18

En confirmant les bonnes critiques déjà lues sur ce livre, tu me donnes vraiment envie de le lire!

Gio 21/08/2009 09:36

Je n'ai lu que des bons commentaires sur ce livre... Y a plus qu'à...

calypso 21/08/2009 12:03


Il se lit très vite en plus !


fabi (lrdpi) 21/08/2009 01:10

j'ai fait l'inverse de toi: j'ai adoré lire la mécanique du coeur...et j'ai celui ci dans ma PAL.
en tout cas j'aime beaucoup le monde de mathias malzieu et son style d'écriture... et je viens de voir un concert de dionysos redifusé à la télé: trop chouette!!

calypso 21/08/2009 08:59


Le style m'a beaucoup plu aussi.


FaFa 20/08/2009 22:40

Ce livre est une pépite ! c'est bouleversant, magnifiquement écrit et décrit !

Stephie 20/08/2009 21:53

Je l'ai découvert grâce à Leiloona qui me l'avait prêté. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'imaginaire de l'auteur. J'ai trouvé que cela s'essoufflait assez vite.

Mariel 20/08/2009 21:32

Depuis le temps que je vois ce livre déferler sur la toile littéraire, il va bien falloir que je le lise à mon tour!
J'ai juste peur d'être trop émue... ... ...

calypso 21/08/2009 09:00


J'aime ça, être émue :)


Leiloona 20/08/2009 20:31

Tout comme toi, la première partie m'avait énormément touchée, la seconde moins ... mais au final c'est un livre que je conseille !

calypso 20/08/2009 20:37


Eh bien ! Nous avons exactement le même avis !


lectiole 20/08/2009 20:13

C'est bien le chanteur de Dionysos ? :/

calypso 20/08/2009 20:15


Oui, c'est bien lui !