Nina Revoyr, Si loin de vous

Publié le par calypso


1964 : Au crépuscule de sa vie, Jun Nakamaya, qui fut au début du XXe siècle une star du muet, est tiré de sa retraite par un jeune scénariste. Premier acteur japonais à se produire à Hollywood, Jun connut l’excitation des débuts du cinéma, les fêtes fastueuses sur Sunset Boulevard, la passion de quelques comédiennes et l’hystérie des fans… avant d’être confronté à la montée du racisme et à la fin des films muets. Est-ce pour ces deux raisons que sa carrière fulgurante s’arrêta brutalement en 1922 ?
Le scénariste et son producteur aimeraient faire tourner Jun de nouveau, mais celui-ci se montre très réticent, redoutant que son retour à la lumière ne remue la boue du passé. Car le nom de l’acteur est associé à un meurtre jamais élucidé, celui du grand réalisateur Ashley Benett Tyler, qui avait choqué le tout Hollywood dans les années 20. L’heure semble venue pour Jun d’affronter les fantômes d’hier…


Lorsque Suzanne de Chez les filles m'a proposé ce titre, j'ai accepté avec enthousiasme car j'attendais avec impatience de pouvoir moi aussi participer aux lectures en partenariat. J'ai reçu le livre vraiment très rapidement, dès le lendemain je crois. Un bon point ! Comme j'avais envie d'en achever la lecture avant de partir en vacances, je me suis forcée à en lire environ 80 pages par jour. Au départ, je dois bien l'avouer, je n'étais pas trop attirée par ce livre. Je ne m'intéresse pas au monde du cinéma muet, je n'y connais strictement rien et il est clair que la quatrième de couverture insistait beaucoup là-dessus. Si la lecture des premières pages a tendu à conforter mon appréhension, j'avoue que la suite du récit a été pour moi l'occasion de passer d'agréables moments de lecture. Je ne me suis plus forcée à lire mes 80 pages quotidiennes, au contraire j'avais de plus en plus envie de découvrir le passé du personnage principal, l'ancien acteur de muet Jun Nakayama. Même si l'écriture à la première personne m'a un peu gênée au début et qu'à mon goût l'histoire s'est un peu essoufflée vers le milieu du roman, j'ai été agréablement surprise : les livres qui développent le thème de la nostalgie et du souvenir sont intéressants mais peuvent vite devenir lassants... j'ai cru que Si loin de vous n'était qu'un amas de souvenirs jusqu'à ce que l'on rentre dans le vif du sujet et que l'on prenne enfin connaissance de ce moment dans la carrière de Jun où tout a basculé. Les révélations s'enchaînent et font alors de Jun un personnage attachant. Deux bons points : l'écriture de Nina Revoyr (que je ne connaissais pas) est très fluide et agréable à lire et la fin du roman est très émouvante.

Je remercie bien évidemment Suzanne de Chez les filles pour cette lecture ! Et pour celles et ceux que ça intéresse, vous pouvez lire les avis de Clarabel et Cathulu.



 



L'oeuvre en quelques mots...
 

« Quatre ans peuvent être toute une vie. Et le monde dans lequel tu t’apprêtes à entrer s’ouvrira sur de nombreux autres mondes […]. Je ne suis pas surpris que tu t’en ailles. De tous mes enfants, tu es celui qui regarde toujours devant lui, qui voit toujours ce qu’il y a après le prochain virage. Mais tu ne dois pas oublier de sentir le sol qui est sous tes pieds. Songe à vivre là où tu te trouves, pas seulement là où tu crois que tu devrais te trouver. Sinon, tu finiras par ne vivre nulle part. »

 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

keisha 22/08/2009 09:30

Il m'attend, je suis curieuse, à lire les billets...

Stephie 09/08/2009 14:45

Hum, je ne l'ai pas encore lu... ça ne devrait plus tarder

sylire 03/08/2009 19:07

Je rejoins ton avis, j'ai eu un peu peur moi aussi au début de ma lecture et en fin de compte, la deuxième partie plus personnelle m'a passionnée.

Leiloona 27/07/2009 12:10

Je suis en plein dedans ! :))

Stephie 25/07/2009 15:28

Ton avis est positif, il me donne envie de m'atteler à cette lecture.

calypso 09/08/2009 14:27


Alors, qu'en as-tu pensé ?


Anneso 24/07/2009 19:34

Je ne suis pas non plus très attirée par le cinéma muet, mais pourquoi pas lire ce livre un jour...

calypso 24/07/2009 19:37


Au-delà de toutes les références cinématographiques, c'est un bon roman.


esmeraldae 24/07/2009 19:10

à force de lire plusieurs articles un peu partout,je vais finir par le lire. mais la couverture n'est pas engageante!

calypso 24/07/2009 19:37


J'ai oublié de le préciser dans mon article : j'aime bien la couverture, mais en revanche je ne comprends pas trop le choix du titre...