Jean-Claude Mourlevat, Je voudrais rentrer à la maison

Publié le par calypso


« Rentrer à la maison », c'est l'idée fixe d'un garçon de dix ans qu'on a mis à l'internat. Cela se passe en 1962, dans une petite ville d'Auvergne. Une quarantaine d'années plus tard, l'auteur raconte la cour, l'étude du soir, le dortoir, et la promenade du jeudi. Il revit au présent ces événements dérisoires, mais qui refusent obstinément de s'effacer : la gifle injuste, les billes perdues, la grille qui se referme...
Autant de tragédies minuscules dont l'évocation ne manque ni d'ironie amère, ni de drôlerie.


Voici un petit roman qui se lit très vite... Je n'ai jamais lu d'oeuvres de Jean-Claude Mourlevat, même si je le connais de nom. Il a délaissé, l'espace d'une centaine de pages, ses romans destinés à la jeunesse pour nous livrer quelques aventures vécues durant son année de sixième, une année pendant laquelle il avoue s'est « ennuyé », au sens propre du terme : malheureux à l'internat où il suit ses études, il n'aura qu'un seul souhait, rentrer à la maison.
L'oeuvre se divise en courts chapitres et certains m'ont particulièrement plu, je les ai trouvés très drôles : «  Robinson, mon frère »,  « Non solum,... sed etiam »,  ou encore ce petit chapitre au titre allemand où l'auteur évoque le souvenir d'un professeur d'allemand obèse... 
Je vous laisse savourer !



L'oeuvre en quelques mots...

« Qu'y avait-il dans ces heures aujourd'hui disparues ? De quoi étaient-elles faites ? Ma mémoire est une plage. J'erre. Je crois tenir la mer et le sable, et l'immensité, mais je ne trouve que quelques pauvres coquillages. Je les fais tourner dans ma main, les entrechoque (comme des billes), les mélange, les confonds. Je m'égare. »

 

Commenter cet article

herisson08 29/03/2009 20:42

un auteur que j'aime beaucoup, il va surement pouvoir venir l'année prochaine rencontrer mes élèves...

calypso 29/03/2009 21:29


Ca, c'est cool !


Neph 27/03/2009 14:44

Ca a l'air très sympa, comme lecture, en effet :)